Changpeng Zhao, fondateur de Binance, condamné à quatre mois de prison

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans un jugement marquant rendu ce mardi à Seattle, Changpeng Zhao, fondateur et ancien PDG de Binance, a été condamné à quatre mois de prison après avoir plaidé coupable l'année dernière à des accusations de blanchiment d'argent. Cette peine est nettement inférieure aux trois ans requis par l'accusation.

 Président de Binance. Crédit photo Binance

Selon les termes de l'accord de plaidoyer, Zhao a accepté de se démettre de ses fonctions chez Binance et de s'acquitter d'une amende de 50 millions de dollars pour non-respect des normes anti-blanchiment et pour avoir servi des clients dans des régions sous sanctions telles que l'Iran, Cuba, la Syrie, et certaines zones de l'Ukraine occupées par la Russie.


Les procureurs, dans un dossier récent, ont préconisé une peine de trois ans, arguant que cela refléterait l'intention criminelle de Zhao et servirait de leçon tant à lui-même qu'à l'industrie mondiale. Malgré les recommandations fédérales suggérant 12 à 18 mois pour de telles infractions, l'accusation a estimé que ce serait insuffisant compte tenu de la gravité des actes de Zhao.


La défense de Zhao a plaidé pour une probation de cinq mois, mettant en avant l'acceptation par Zhao des responsabilités liées aux infractions de blanchiment d'argent. Ils ont souligné que Zhao était déjà éloigné de sa famille depuis plus de cinq mois, ayant été contraint de rester aux États-Unis. Les avocats ont aussi présenté des lettres de soutien de sa famille, d'investisseurs, de membres de la famille royale des Émirats arabes unis, et de l'ancien ambassadeur américain en Chine, Max Baucus, louant ses activités caritatives et son rôle de père.


Binance a convenu de payer un total de 4,3 milliards de dollars en amendes et confiscations pour régler ce dossier judiciaire, selon les termes de l'accord avec le ministère de la Justice.


En contexte, Binance avait plaidé coupable l'année dernière de violations des lois anti-blanchiment et d'opération sans licence de transfert de fonds, tandis que Zhao avait reconnu des violations de blanchiment d'argent. Doté de la double nationalité des Émirats arabes unis et du Canada, Zhao avait été libéré sous une caution de 175 millions de dollars, avec obligation de rester aux États-Unis.


Ce cas intervient peu après la condamnation à 25 ans de prison de Sam Bankman-Fried, ancien crypto-milliardaire et fondateur de FTX, dans une affaire de fraude de 11 milliards de dollars liée à l'effondrement de son entreprise.


Selon Forbes, la fortune de Changpeng Zhao était estimée à 33 milliards de dollars mardi dernier, faisant de lui la 50ème personne la plus riche du monde.


Forbes 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap