Procès du 28 septembre 2009 : " mon fils avait reçu huit (8) balles sur sa poitrine", Mamadou Chérif Barry

3 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le procès des massacres du 28 septembre 2009 se poursuit au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d'appel de Conakry. Mamadou Chérif Barry un autre témoin de la partie civile a comparu à la barre ce mercredi 14 février 2024.


Il dit avoir perdu son fils Thierno Mamadou Barry âgé de 17 ans le jour du 28 septembre 2009.


" le 28 septembre 2009, j'étais à mon garage à kipé avec mes enfants apprentis jusqu'à 14h moins. D'habitude le repas se prépare chez nous et un de mes enfants était parti chercher notre repas à son retour, il a trouvé les bérets rouges qui sillonnaient dans le quartier, ils ont tiré sur lui. Il avait reçu huit (8) balles sur sa poitrine et ceux qui avaient tiré sur lui ont mangé le repas aussi qu'il portait nous a confirmé les voisins qui observait la scène ", a expliqué Mamadou Chérif Barry avant de poursuivre son témoignage. 


"Quelques temps après le véhicule des croix rouge est venu chercher le corps ensemble nous avons bougé pour l'hôpital Donka pour déposer le corps. 

Mais, en cours de route, on a eu des échanges avec les militaires qui voulaient nous empêcher de passer mais, par après on s'est compris. 


Arrivé à Donka, ce que j'ai vu ce jour, je prie Dieu de ne plus jamais me faire voir ces genres de choses. J’ai vu les corps superposés. Il se trouve qu'il y avait beaucoup de militaire qui étaient venu à la porte qui ont crié sur nous en disant quitté, nous sommes tous rentrés dans le véhicule de la croix rouge. 


J'ai vu les militaires embarquer beaucoup de corps dans leurs véhicules, je n’ai pas pu compter mais c'était beaucoup. De là-bas ils sont venus me déposer chez moi. Je n'ai jamais vu ce genre de chose de toute ma vie", a-t-il témoignagné.

Mamadou Djiwo Bah pour guineeTimes.com 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap