Coyah : la canicule cause la mort en prison de trois prévenus

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

A Coyah, les fortes températures du weekend dernier ont causé la mort de trois prévenus qui étaient en détention dans des cellules du commissariat central de la ville. Une délégation du ministère de la Justice conduite par la secrétaire générale, Irène Marie Hadjimalis, a dû se rendre dans la localité pour s’enquérir des conditions dans lesquelles ce drame est survenu.

« La cause de leurs morts, c’est la canicule », a indiqué le procureur de la République près le tribunal de première instance de Coyah, Lazare Mamady Bauret, en présence de la secrétaire générale. Le procureur a signalé que les prévenus ne souffraient d’aucune maladie. L’un, un certain Yamoussa Camara, était poursuivi pour vol aggravé et devait être situé sur son sort ce mardi 7 mai. Comme Yamoussa, Mohamed Camara était également poursuivi pour vol aggravé et était emprisonné depuis le 25 avril. Et le dernier, un certain Mamadou Yaya Baldé, était poursuivi pour des faits de coups et blessures.

« La première disposition pratique qui a été prise a été de faire en sorte que ces prévenus aient des funérailles dignes de nom… », a dit la secrétaire générale du ministère de la Justice. « En plus de cela, une visite a été initiée par le ministère de la Justice pour s’enquérir non seulement de la réalité des conditions de détention provisoire de ces détenus, mais également visiter les locaux de la prison moderne qui est en construction », a-t-elle ajouté.

A signaler que depuis l’attaque à main armée suivie de l’évasion de 81 prisonniers de la prison de Coyah, en juin 2023, les prévenus et détenus de la préfecture ont été répartis dans des cellules au commissariat central et dans certaines brigades de gendarmerie. Ce, en attendant la fin de la construction de la prison moderne.

Une forte chaleur sévit actuellement dans le Grand Conakry qui comprend la capitale Conakry et ses villes environnantes que sont Dubréka et Coyah. Celle-ci a été néanmoins atténuée dans la nuit de dimanche par la véritable première pluie de l’année. Dans les prisons où la surpopulation carcérale poussent souvent l’administration pénitentiaire à opter pour les cellules collectives, les prisonniers subissent sévèrement la canicule.

Articles similaires

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap