Le ministère de la Défense victime d'escroquerie : La CRIEF annonce l'ouverture d'une enquête.

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le parquet Spécial près de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) vient de révéler un scandale dont est victime le ministère guinéen de la Défense nationale par une société étrangère basée à Paris

Cette société est désignée selon le parquet ''RAIDCO MARINE'', avec lequel il avait signé deux contrats en 2023. 

L'un porte sur la réparation de trois vedettes de vingt (20) mètres au profit de l'Etat-major de l'Armée de mer, l'autre contrat est la fourniture d'un bateau hauturier de trente-trois mètres (33m ).

Pour le premier contrat, l'Etat guinéen a déboursé la somme de six cent cinquante mille Euros (650.000 Euros), soit près de six milliards de francs guinéens.

Pour le second dont le contrat est de huit millions quatre cent mille euros (8.400.000 Euros), le Ministère de la Défense a payé la somme de six millions cent mille Euros (6.100.000 Euros) représentant les 70% du montant global.

La somme a été versée sur le compte de la Société domiciliée à la Société Générale de Banque de France. 

L'État-major de l'armée de Mer n'a jusqu'à présent pas retenu des services de vedettes pour la simple raison qu'elles ne sont pas opérationnelles, selon le parquet spécial de la Crief.

Concernant le bateau hauturier, il n'a jamais flotté dans les eaux guinéennes, ajoute le parquet qui précise que, le navire a été vendu par RAIDCO MARINE à la République Démocratique du Congo après paiement de six millions cent mille Euros (6.100.000 Euros ) par l'Etat guinéen.


« Dans cette autre procédure, nous avons requis, conformément aux dispositions de l'article 142 du code de procédure pénale, la saisine de la Chambre de l'instruction suivant réquisitoire introductif en date du 17 avril 2024 à l'effet d'informer sur ces faits qualifiés d'escroquerie et de complicité et décerner tous mandats utiles pour la manifestation de la vérité », annonce Marcel Malick Oularé, un des substituts du Procureur Spécial près la Cour des Répressions des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

Raidco Marine International est une entreprise de construction navale spécialisée dans les vedettes et patrouilleurs pour les clients institutionnels et militaires. L'entreprise est basée à Lorient mais, le siège social est à Paris, selon les informations fournies par le moteur de recherche Wikipedia.

Le parquet Spécial de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) annonce l'ouverture d'une enquête pour des faits d'escroquerie et complicité, visant deux citoyens de nationalité étrangère.


Dossier à suivre…

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap