Journée Internationale des filles: La Vice-présidente Maimouna Youmbouno fait des plaidoyeries

8 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Excellence Monsieur le Président du CNT, mon honorable confrère d’un jour et source d’inspiration pour toujours.

Madame la Ministre de l’action Sociale de la Promotion Féminine et Enfance 

Mesdames et Monsieur les membres du Gouvernement

Honorables Conseillers  

Mesdames et Messieurs les représentants des Institutions et ONG Internationales

Distingués invités,


Mesdames et Messieurs

C’est avec un grand honneur à la faveur de la 11ème Journée Internationale des filles, que je prends la parole ici à l’hémicycle, pour livrer le message des filles de Guinée. 

Permettez-moi, tout d’abord, Excellence Monsieur le Président du CNT, de vous adresser, au nom de mes paires, nos sincères remerciements pour avoir accepté de vous engager avec nous dans la promotion des droits des filles en République de Guinée.

En acceptant de me prêter votre titre honorifique pendant quelques heures, vous démontrez, une fois de plus que notre pays reste à l’avant-garde de l’émancipation de la fille et de la femme guinéenne.

Depuis 2012, Plan International Guinée a lancé la campagne « Parce que je suis une fille » à l’occasion de la première Journée Internationale de la Fille qui a été instituée suite à un plaidoyer mondial avec les filles elles-mêmes, pour établir formellement la journée dans une résolution des Nations Unies. 


L'argument principal d’une journée officielle visait à rendre la situation des filles plus visible en prenant en compte à la fois leur sort et leur pouvoir pour inspirer des engagements, des actions et promouvoir leurs droits. C’est dans cette logique que chaque année le 11 octobre, Journée internationale de la fille (JIF), est mise à profit pour mener des actions de plaidoyer et d'activisme avec les filles elles-mêmes et de nombreuses personnes ressources, des partenaires du gouvernement, les réseaux et organisations nationales et internationales, pour porter leur voix à une plus grande échelle. 


A ce jour, des nouvelles actions mondiales axées sur le soutien des filles et des jeunes femmes pour prendre des rôles de leadership dans les espaces politiques, économiques et sociaux  ayant une incidence sur les réalités de leur vie, sont initiées avec la participation d’un large éventail de partenaires du plus haut niveau du gouvernement aux autorités locales, du secteur privé aux médias et aux petites entreprises, des ambassadeurs célèbres, à nos partisans, et les nombreux réseaux incroyables des jeunes eux-mêmes.


Excellence Monsieur le Président du CNT,

Les témoignages des filles révèlent que quasiment chaque moment vécu – à la maison, à l’école, dans les transports publics ou les médias sociaux – parce qu'elles sont à la fois jeunes et parce qu'elles sont femmes : non éduquées, non informées, généralement mutilées, mariées avant 18 ans et souvent sans leur consentement. C’est cela la réalité de millions de filles en Afrique. Ces multiples violences et violations de leurs droits sont  devenues si normalisées qu’elles sont considérées par beaucoup d’entre elles comme un aspect accepté de leur réalité de femmes.  

Cela implique d'investir dans des approches éducatives adaptées qui enseignent les compétences de leadership des filles et des jeunes femmes et leur permettent de se mettre en avant pour les rôles de prise de décision, quel que soit le contexte. 

Excellence Monsieur le Président du CNT,

Honorables conseillers, Mesdames et messieurs, chères filles

Si la Guinée veut profiter positivement du dividende démographique, le gouvernement a une obligation de protéger les filles contre la discrimination sexiste dans les sphères où elle est le plus profondément ancrée, uniquement parce qu’elle s’est avérée si difficile à changer par le passé. C’est  en s’attaquant aux causes profondes de l’inégalité que nous serons capables de garantir l’égalité et une justice pour les filles.

Enfin, par ma voix, les filles de la Guinée réclament l’engagement des décideurs guinéens dont vous faites partie à mettre fin aux violences basées sur le genre, notamment le viol, le mariage précoce, l’excision, j’en passe, qui nous traumatise, nous usent, nous sort des Ecoles et brisent nos opportunités de contribuer pleinement à l’essor de notre beau pays.

Nous voulons que les filles et les jeunes de Guinée puissent Etudier, prendre des positions de Leadership, Décider et s’Epanouir pour pouvoir jouer pleinement notre rôle et être enfin la force de la Guinée d’aujourd’hui et de demain. 

Excellence Monsieur le Président du CNT, 

Mesdames et Messieurs,

L’engagement du Gouvernement de la Guinée est visible, mais il reste encore du chemin à parcourir pour que les filles et les femmes de Guinée accèdent à leur plein potentiel.

C’est pourquoi j’en appelle à tous les acteurs (Gouvernement, Institutions, Société Civile, Secteur Privé, Communautés et Familles), pour se joindre au mouvement mondial, en vue de renforcer l’espace de plaidoyer en faveur de la réalisation des droits des filles en Guinée et dans le monde.

Je voudrais aussi réitérer nos félicitations et nos remerciements à Son Excellence Monsieur le Président de la République pour son engagement personnel à faire de la jeunesse guinéenne une jeunesse épanouit, où les filles et les garçons œuvrent ensemble et avec toutes les générations, pour une Guinée  prospère.

Vive la Journée Internationale de la Fille.

Je vous remercie.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap