Siguiri : 483 orpailleurs ont perdu la vie en 2023

5 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L'antenne préfectorale de la Croix-Rouge de Siguiri a dressé le bilan des victimes d'éboulement dans les mines en 2023 dans la préfecture de Siguiri. L'information à été rendue public le samedi 13 janvier 2024, par le président préfectoral de la Croix-Rouge de Siguiri, Damou Camara.


À Siguiri selon Monsieur Camara, l'éboulement dans les mines est l'une des principales causes de décès dans la préfecture. Dans son bilan annuel, il déclare qu’en 2023, la préfecture de Siguiri a enregistré 129 cas d’éboulements ayant causé la mort de 483 personnes et 309 blessés. La sous-préfecture la plus touchée est Kintinian, avec 55 éboulements et 239 décès. «Il est important de noter que certains cas nous échappent, malgré notre collaboration avec plus de 1 000 volontaires au sein des communautés.» a fait savoir Damou Camara avant de souligner que son organisation travaille en commun accord avec les communautés pour avoir des statistiques qui correspondent aux réalités des faits. «Nous travaillons en commun accord avec les responsables des orpailleurs dans les villages et districts de Siguiri.»



D'autres Sous-préfecture ont aussi enregistré des victimes d'éboulement au courant de l'année écoulée. Il s'agit notamment de la Sous-préfecture de Doko, qui a enregistré 47 éboulements entraînant 87 blessés et 197 morts.

La Sous-préfecture de Franwalya quant à elle, la Croix-Rouge fait état de 10 cas d'éboulements qui ont entraîné 18 morts et 3 blessés. La Sous-préfecture de Siguirini est la moins touchée par l'éboulement en 2023. Dans cette Sous-préfecture, la Croix-Rouge fait état de 6 cas d'éboulements dont 12 morts et 18 blessés.


Ibrahima Foulamory Bah pour guineeTimes.com

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap