Présidentielle au Sénégal : Diomaye Faye élu dès le 1er tour

2 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Au Sénégal, Bassirou Diomaye Diakhar Faye est donné vainqueur de la présidentielle qui s'est déroulée ce dimanche. À 44 ans, l'opposant et dauphin d'Ousmane Sonko sera le 5e président du pays. Deux semaines avant ce contrôle, il sortait de prison.


Avant même les résultats officiels du vote de dimanche, l'ancien Premier ministre autre favori et soutenu par le président sortant Macky Sall, a concédé la défaite sur la base des résultats préliminaires.


La victoire de Faye reflète la frustration des jeunes avec un taux de chômage élevé et les préoccupations concernant la gouvernance au Sénégal.


Faye, qui était soutenu par le chef de l'opposition populaire Ousmane Sonko, a promis de protéger le Sénégal de la corruption et de l'ingérence des puissances étrangères.


Sonko, libéré le 14 mars après des mois de prison pour des célébrations jubilatoires dans la capitale, a été empêché de se présenter en raison d'une condamnation préalable et Faye a été désignée pour le remplacer.


Les élections de dimanche ont fait suite à des mois de troubles provoqués par l'arrestation de Faye et Sonko l'année dernière, et à la crainte que le président brigue un troisième mandat malgré la limitation constitutionnelle des mandats.


Les violences ont ébranlé la réputation du Sénégal en tant que démocratie stable dans une région qui a connu une vague de coups d'État. Des groupes de défense des droits humains ont déclaré que des dizaines de personnes ont été tuées lors des manifestations, tandis que quelque 1000 personnes ont été emprisonnées.


Le nouveau président du Sénégal est un ancien inspecteur d'impôts et était peu connu jusqu'à ce que Sonko le nomme comme son héritier. Ses racines se trouvent dans une petite ville du centre du Sénégal. Il est musulman pratiquant et a deux femmes.


Faye avait été emprisonnée sur diverses accusations, y compris la diffamation.


Plus de 7 millions de personnes étaient inscrites sur la liste électorale pour une population totale d'environ 17 millions d'habitants. Pour gagner, les candidats devaient plus de 50% des voix.


L'élection de dimanche a également été la première sans un président en exercice sur le bulletin de vote après l'introduction des limites de mandat qui a empêché Sall de demander un troisième mandat.


Le groupe d'observateurs de la société civile connu sous le nom de COSCE a déclaré que la participation électorale était de plus de 61%.

Africanews

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap