Matoto : un incendie fait des dégâts matériels importants dans une usine de matelas à Gbessia

3 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

"C'est quand on a changé en mettant la ligne de EDG, 20 mn après, l'usine a pris feu". Ces par ce témoignage que la victime à expliqué les circonstances dans lesquelles son usine a pris feu.



Mardi 06 février 2024, dans les environs de 19h, une usine de matelas a pris feu. L'usine est située au quartier Gbessia, dans la commune de Matoto. 

Selon le 1er responsable de cette entreprise, un court-circuit serait à l'origine de ce drame qui a tout consumé sur son passage. 

Aucune perte en vie humaine, mais les dégâts matériels sont inestimables. 



N'famara Soumah, 1er responsable de cette entreprise, revient sur les faits. 


<< Ont étaient là pour la production

 Je suis resté jusqu'à 18h, le courant est venu. Entretemps, j'ai changé de groupe vers EDG. Donc, comme j'avais fini de travailler, je me suis habillé pour rentrer. A 200 mètres de l'usine, on m'appelle pour me dire que l'usine a pris feu. Je me suis retourné et j'ai vu que tout était en fumé. Ici, c'est comme ça, le courant fait va et vient, c'est pourquoi on ne travaille pas avec le courant EDG mais toujours avec le groupe. C'est quand on a changé en mettant EDG, 20mn après, l'usine a pris feu>>, a t-il témoigné avant de préciser que les pertes sont énormes. <<On a perdu toutes les machines, les produits de 15 tonnes également qui sont partis en fumée, les marchandises de 300 millions, tout est parti en fumée>>.



Cet incendie relance la problématique de l'installation anarchique du courant, qui interpelle les autorités guinéennes à plus de responsabilité. C'est pourquoi, le chargé de la production N'famara Soumah a invité la junte militaire pour les aider à surmonter cette triste réalité. 

<<Nous demandons à l'Etat de nous venir au secours. Sinon, présentement, les patrons ne peuvent pas faire face à tout ça. Les travailleurs qui sont là, c'est des jeunes, des Guinéens, donc quand ils se retrouvent au chômage, on ne peut imaginer le reste>>.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap