Justice : l’AMG adresse un message au nouveau ministre de la justice

2 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le président de l’Association des Magistrats de Guinée (AMG), Mohamed Diawara, a prononcé un discours lors d'une rencontre avec le nouveau Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, El Hadj Yaya Kaïraba Kaba. Cette rencontre, qui a eu lieu à la Cour d’Appel de Conakry le vendredi 29 mars 2024, a rassemblé de nombreux membres de la famille judiciaire.

Dans son discours, le président de l’AMG, Mamadi Diawara, a salué la nomination d'El Hadj Yaya Kaïraba Kaba, soulignant son expérience et son engagement en faveur de l'accès à une justice équitable pour tous les citoyens guinéens.


Voici l'intégralité du discours de M. Diawara :


Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme ;

Madame la Secrétaire Générale du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme ;

Monsieur le Chef de Cabinet ;

Monsieur le Conseiller principal, messieurs les Conseillers, et Directeurs Généraux ;

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil supérieur de la Magistrature ;

Mesdames et Messieurs les premiers présidents et présidents des cours et tribunaux ;

Monsieur le Commissaire Général, Mesdames et Messieurs les procureurs généraux, procureurs spéciaux et procureurs de la République près les cours et tribunaux ;

Mesdames et Messieurs les Magistrats en vos titres, qualités, rangs et grades respectifs.


Mesdames et Messieurs ;

Je ne saurais trouver de mots suffisamment expressifs pour exprimer ma joie et ma fierté de prendre la parole, au nom des Magistrats de Guinée, à l’occasion de cette rencontre singulièrement significative de l’avènement d’un aîné dans la prestigieuse et exaltante fonction de Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’homme.

Encore une fois, un Magistrat hautement aguerri est placé à la tête du département de la Justice. Cela suscite un immense espoir pour nous Magistrats en ces moments exaltants de mutations profondes amorcées par la transition.

Je voudrais au nom de l’ensemble des Magistrats de Guinée, exprimer humblement mais avec courage au Président de la Transition Général Mamadi DOUMBOUYA, notre infinie gratitude pour sa confiance renouvelée au sein de la Magistrature et le rassurer de notre volonté inébranlable à accompagner notre collègue Yaya Kaïraba KABA dans la réalisation des chantiers de réforme relevant du secteur de la Justice.

Monsieur le Ministre, nous sommes très heureux de votre nomination à la tête du Ministère de la Justice et des Droits de l’homme compte tenu de votre grande et longue expérience en son sein. Nous » voyons en vous toutes les compétences nécessaires pour exercer pleinement vos fonctions. Nous savons par avance que nous pouvons compter sur vous pour apprendre et comprendre mieux notre Justice pour mieux la faire respecter.

En effet, l’accès à la justice est un principe fondamental de l’État de Droit dont le non respect empêche les citoyens de se faire entendre et d’exercer leurs droits. L’accès à la justice est aussi un indicateur de la bonne qualité et du fonctionnement des institutions judiciaires.

La justice, en tant que premier besoin des peuples auquel l’homme doit sa liberté, la sauvegarde de son honneur, la sécurité et la protection de ses biens, est un instrument de mesure, de démocratie et de bonne gouvernance. L’indépendance de la justice devient dès lors l’un des piliers fondamentaux de l’État de droit ; quand elle est ébranlée, c’est un recul démocratique aux conséquences incommensurables.

Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’homme, force est de reconnaître et d’admettre que le peuple de Guinée a soif de justice et les attentes, quant à l’amélioration du Service public de la Justice, sont nombreuses et insatisfaites en même temps que les défis pour atteindre les objectifs de crédibilité, de célérité et de sérénité des procédures sont immenses et exigeants.

La bonne administration de la Justice dans toutes ses dimensions, l’indépendance effective du pouvoir judiciaire, la nomination des Magistrats et Greffiers selon les critères objectifs, la spécialisation et la formation continue des Magistrats, les conditions matérielles et infrastructurelles de travail, la sécurité des Magistrats, la dotation en matériels et en engins roulants aux chefs de juridictions et de parquets, l’opérationnalisation du Service de Gestion de la carrière et de pensions des Magistrats, l’avancement en grade et échelon, le renforcement des capacités des chefs de juridiction en termes d’évaluation des Magistrats, la constitution de véritables dossiers individuels des Magistrats, l’élaboration d’un fichier de profil et de carrière des Magistrats la dotation des juridictions en budgets conséquents pour leur fonctionnement effectif, la lutte contre la corruption et infractions assimilées, la lutte contre l’impunité et les détentions arbitraires, l’exécution des décisions de Justice demeurent, entre autres, des préoccupations majeures constantes, qui méritent d’être placées au cœur des priorités du Ministère de la Justice.

Il s’agit principalement des juridictions sans local ou locaux inappropriés et des juridictions en construction confrontées à un retard inexplicable dans l’exécution des travaux.

Nous espérons fortement que vous rapprocherez la Justice des justiciables et que des actes seront posés dans ce sens en l’occurrence, la mise en place de la cour d’Appel de Labé et celle de N’Zérékoré, la poursuite de l’érection effective des dernières justices de paix en tribunaux de première instance, conformément à la loi 019 en date du 13 août 2015, portant organisation judiciaire en République de Guinée.

Pour faciliter la réalisation de ce programme, il serait judicieux d’augmenter le nombre de Magistrats et de Greffiers lors des concours de recrutement afin de permettre à notre pays d’atteindre rapidement le ratio en termes d’effectif.

Monsieur le Ministre, la liquidation de la pension de réversion des veuves des Magistrats décédés, non payée deviennent une source de préoccupation profonde. Les veuves sont maintenues dans une situation prolongée de non-paiement de ce qui leur est légalement dû en application du décret N°2019/324/PRG/SGG du 05 décembre 2019 fixant le régime uniforme de rémunération et pension des Magistrats de l’ensemble des juridictions.

Conscient des autres défis majeurs qui vous interpellent, votre action, nous l’espérons, s’inscrira dans la promotion, la protection et la sauvegarde de l’indépendance du Pouvoir judiciaire.

La réussite de la mission de Service public de la Justice ne saurait se faire sans un dialogue franc et sincère. Dans cette perspective, la concertation sera, nous en formulons le vœu ardent, au centre des préoccupations de votre gestion et de vos objectifs, dans le but de mettre en place une véritable justice.

Monsieur le Ministre de la Justice, chers collègues, Mesdames et Messieurs ;

Les chantiers sont nombreux et gigantesques, dans un contexte socio-politique qui appelle certainement à des responsabilités plus élevées et contraignantes. C’est pourquoi, j’en appelle au sens du patriotisme, au courage et à l’abnégation de chaque Magistrat, pour former autour de Monsieur le Ministre, une consistante chaîne d’union et de solidarité, afin que ses efforts et actions soient au rendez-vous du succès le plus éclatant.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour solliciter votre concours précieux pour plus de solidarité entre tous les acteurs de la famille Judiciaire. Cela ne peut se réaliser qu’en réaffirmant notre attachement à la recherche de la vérité, au respect de l’éthique et de la déontologie de notre profession, à la promotion, la protection et la sauvegarde de l’indépendance du Pouvoir judiciaire.

Monsieur le Ministre de la Justice, l’Association des Magistrats de Guinée (AMG) s’emploiera à vos côtés dans la réalisation des objectifs tant attendus.

L’AMG réitère sa disponibilité constante pour effectuer à vos côtés un travail de qualité dans l’intérêt supérieur de la République. Vous pouvez sans nul doute compter sur nous en termes de construction d’une Justice moderne, une Justice engagée, une justice aux valeurs transnationales, basée sur la rigueur, la performance, l’efficacité, l’efficience et la redevabilité.

Notre souhait est que vous marquiez positivement votre passage à la tête de ce département stratégique par des actions fortes et concrètes.

Par ces mots, au nom de tous les Magistrats de Guinée et en mon nom personnel, je vous souhaite, encore une fois bonne chance et parfaite réussite dans l’exercice de vos fonctions.

Je vous remercie.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap