Initiative "Timbuktoo" du PNUD : Transformer des Vies à Travers la Technologie en Afrique

5 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L'initiative "Timbuktoo" du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), récemment annoncée au Forum économique mondial à Davos, vise à mobiliser 1 milliard de dollars pour transformer 100 millions de moyens de subsistance et créer 10 millions d'emplois en Afrique, avec le Rwanda comme pays hôte. 

  

Cette initiative intervient à un moment où les financements dans l'écosystème technologique africain connaissent une baisse, avec une diminution de 36% en 2023, atteignant le plus bas niveau depuis 2020. Cette baisse est particulièrement marquée, avec une concentration du capital-risque dans des pays tels que le Kenya, l'Afrique du Sud, l'Égypte et le Nigeria, principalement dédié à la fintech. 

  

Ahunna Eziakonwa, directrice du bureau régional pour l'Afrique du PNUD, souligne que "Timbuktoo" se présente comme la plus vaste initiative publique et privée visant à soutenir l'écosystème des start-ups en Afrique, adoptant une approche panafricaine. 

  

Bien que les détails entourant la mise en œuvre de l'initiative ne soient que partiellement définis, "Timbuktoo" suscite l'enthousiasme en tant que catalyseur potentiel pour stimuler l'innovation, favoriser l'entrepreneuriat et créer des opportunités économiques significatives sur le continent africain. 

  

Shell vend ses activités terrestres au Nigeria pour $2,4 Mds 

  

Shell a conclu un accord pour vendre ses activités terrestres dans le delta du Niger au Nigeria à un consortium d'entreprises pour 2,4 milliards de dollars, marquant un tournant stratégique pour limiter son exposition dans cette région. Les actifs comprennent 15 concessions minières terrestres et trois opérations en eaux peu profondes, principalement détenus par la compagnie pétrolière nationale nigériane NNPC. 

  

Cette décision de Shell de se retirer des champs pétroliers terrestres est en partie motivée par des préoccupations environnementales et des réactions négatives. La société prévoit de recentrer ses activités sur l'exploration en eaux profondes et le gaz intégré au Nigeria. 

  

Relance agricole au Cameroun : Projet Axé sur la Production de Blé 

  

Suite à l'augmentation des coûts du blé en Russie due au conflit Russo-Ukrainien, le Cameroun, fortement dépendant du blé russe pour couvrir 65% de ses importations, envisage de relancer la production de blé à Wassandé. Avec la Russie comme principal fournisseur couvrant près de 55% du marché, le Cameroun prévoit d'ajouter 200 hectares en 2024, investissant plus de 430 milliards de Fcfa sur 10 ans pour combler son déficit commercial et stimuler la production locale de blé. Ce projet vise à assurer la sécurité alimentaire et à réduire la dépendance aux importations. 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap