Bisbilles au sommet de l'État : Souleymane Souza Konaté parle d'un conflit d'intérêts

3 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les tiraillements entre le Premier ministre Dr Bernard Goumou et le garde des Sceaux ministre de la Justice et des droits de l'homme Alphonse Charles Wright font réagir les acteurs politiques guinéens. C'est le cas notamment de Souleymane Souza Konaté qui estime que c'est un acte indigne de ces hauts dirigeants à l'égard du peuple de Guinée. 


Dans une lettre adressée au ministre de la Justice et des droits de l'homme, le premier ministre Dr Bernard Goumou a ordonné l'arrêt immédiat des injonctions données par le garde des Sceaux, ministre de la Justice et des droits de l'homme Alphonse Charles Wright. Des injonctions qui selon le PM pourraient entraîner des perturbations pour le fonctionnement de l’administration et entraver la participation de certains directeurs généraux à des missions importantes à l’étranger. Le garde des Sceaux n'a pas tardé à son tour de répondre au PM. Dans son courrier réponse, le ministre d'État a rappelé que l’action publique ne peut être ni interrompue, ni suspendue ou éteinte par l’instruction du pouvoir exécutif, et toute insistance dans ce sens serait une entrave à la justice, constitutive d’infraction à la loi pénale, avant d’être une atteinte grave au principe de séparation des pouvoirs.


Face à ce bras de fer entre un ministre d’État et un PM, notre rédaction a fait réagir un acteur politique guinéen. Joint au téléphone par un journaliste guineeTimes.com ce mercredi 14 février, le Président de la commission Communication de l’ANAD et conseiller chargé de Communication de Cellou Dalein Diallo, Souleymane Souza Konaté n'a pas fait cadeau aux deux hauts commis de l’État et hommes de confiance du général des corps d’armées Mamady Doumbouya.

<<Le bras de fer qui existe aujourd'hui entre le premier ministre Dr Bernard Goumou et le ministre de la Justice Alphonse Charles Wright, est une preuve éloquente des relations difficiles qu'entretiennent les membres du gouvernement. Les gens sont réunis aujourd'hui en clan dans le seul but de défendre leurs intérêts au détriment de ceux du peuple. C'est aussi une preuve éloquente au niveau de la déconfiture de notre appareil gouvernemental. Ces agissements n'honorent ni la junte, ni notre pays.”, regrette Souleymane Souza Konaté avant de poursuivre, “Pendant que les guinéens subissent les conséquences d'une gouvernance étatique et chaotique qui s'exprime par la cherté de vie, par le faible pouvoir d'achat, par la précarité économique et sociale, par l'insécurité, par la manipulation de de la justice, par les assassinats ciblés. Ceux-là qui sont censés trouver la solution pour le bonheur de nos compatriotes, aujourd'hui se livre à un tel spectacle à la face du monde. Nous disons simplement qu'ils sont indignés de notre gouvernement, de notre peuple. Il appartient aux guinéens de se lever comme un seul homme pour se débarrasser du CNRD. Parce-que tous les moyens sont réunis aujourd'hui pour que notre pays avance vers un lendemain meilleur que des efforts ont été consentis pour qu’on n’arrivent pas là >> 


Le non-respect de la hiérarchie au sommet de l'État souligne Monsieur Konaté ne date pas d'aujourd'hui.

<<Il vous souviendra que ce n'est pas une première que Mr Charles Wright défi le premier ministre. Avant lui, il y'a eu d'abord le ministre Mory Condé de l'administration du territoire. Ça veut dire tout simplement, que le clan de Mory et Charles est plus fort auprès du Général Mamady Doumbouya que le premier ministre Bernard Goumou. Nous avons dit depuis un bon moment, que c'est un fait valoir parce qu’il ne pèse pas. Il ne compte pas au sein du CNRD. Il est là simplement parce que les gens cherchent à exécuter un plan ethnico-politique dont le seul objectif est de permettre au CNRD de conserver le pouvoir. C'est pourquoi nous disons aux guinéens de rester mobilisés autant pour nous de coordonner nos différentes actions.>>

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap