Un ex-député à la junte : ‘’lorsqu’on affiche la volonté de confisquer le pouvoir, il faut s’attendre à des sanctions’’

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Accueil » Politique » Un ex-député à la junte : ‘’lorsqu’on affiche la volonté de confisquer le pouvoir, il faut s’attendre à des sanctions’’

in Politique 12 janvier 2022

Le président du Rassemblement pour la renaissance et le développement (RDD) trouve justifiées les sanctions infligées au Mali par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Abdoulaye Kourouma assure que les maliens ne tiendront pas le coup face à l’organisation sous-régionale.

"

Il invite la junte militaire malienne à engager le dialogue avec la CEDEAO afin de trouver une solution à la crise.

‘’Le Mali a accepté d’être membre des institutions supranationales. Donc il doit obéir aux règles. Lorsqu’on affiche la volonté de confisquer le pouvoir, il faut forcément s’attendre à des sanctions. Ce pays doit accepter d’œuvrer pour le retour à l’ordre constitutionnel’’, recommande Abdoulaye Kourouma.

Il estime que les maliens ne tiendront pas longtemps face aux sanctions des dirigeants des Etats membres de la CEDEAO.

‘’Les sanctions qui viennent de tomber sur le Mali sont très dures. Le peuple malien ne peut pas supporter les sanctions de la CEDEAO. Je vois des gens s’agiter sur les réseaux sociaux, mais le mieux serait d’aller vers des négociations pour trouver un consensus permettant un retour à l’ordre constitutionnel’’, suggère l’ancien député.

Il fait remarquer aux autorités malienne qu’une transition n’est pas faite pour refonder l’Etat.

‘’C’est un gouvernement démocratique qui peut faire ce travail. La refondation sollicitée par le gouvernement malien n’est pas la mission d’un gouvernement de transition. Il faut que cela soit clair’’, coupe-t-il court.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/[email protected]

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap