Un avocat assure que le colonel Doumbouya ‘’n’a pas intérêt à se prendre pour un demi-dieu ou un homme irremplaçable’’

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L’avocat Maitre Mohamed Traoré estime que le silence de certains soutiens du 3e mandat d’Alpha Condé, après sa chute, et le retournement de vestes d’autres, doivent servir d’exemple au colonel Mamadi Doumbouya, chef de la junte, à ne pas succomber aux discours flatteurs et hypocrites.

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée affirme que le colonel Mamadi Doumbouya doit rester focus sur sa mission de ne conduire que la transition et s’éloigner des discours trompeurs.

‘’Il a sans doute constaté la rapidité et la facilité avec lesquelles les partisans du président déchu ont, pour la plupart d’entre eux, retourné leurs vestes et ont adapté leurs discours à la nouvelle situation, certains cherchant même à en tirer profit’’, prévient Me Traoré.

‘’Ils font semblant d’avoir oublié qu’il y a quelque temps, ils juraient par le nom de Alpha Condé. Un d’entre eux avait même déclaré qu’il se suiciderait si celui-ci n’était pas élu pour un troisième mandat. Tout porte à croire qu’il n’est prêt à mettre fin à ses jours à la suite de la chute de son champion’’, ajoute-t-il.

Cet avocat estime que ‘’le président du CNRD a dû se rendre compte qu’il n’a pas intérêt à se prendre pour un demi-dieu ou un homme irremplaçable car le jour où il ne serait plus aux affaires, même ses partisans les plus engagés pourraient tourner sa page aussi rapidement que ceux d’Alpha Condé ont tourné la sienne’’.

Mohamed Traoré souhaite que le président de la transition n’emboite pas le pas à l’ancien chef de l’Etat. ‘’Tirant les leçons du cas Alpha Condé, le colonel Mamadi Doumbouya sera peut-être moins sensible aux discours des flagorneurs. Il sait qu’en cas de changement, ce sont les mêmes qui le cloueront au pilori. Un adage de chez nous dit que c’est en voyant la façon dont la poule est déplumée que la perdrix se rend compte du traitement qui pourrait lui être réservé’’, indique-t-il.

‘’Alpha Condé est tombé le 5 septembre. Même un chat n’a pas bougé et on a entendu les mouches voler. Qui l’eut cru, avec tous les discours qu’on entendait ? Hormis quelques jeunes qui se sont exprimés en France et au siège du RPG et dont le nombre était extraordinairement infime, personne ne semble regretter la chute brutale de celui qu’on appelait avec emphase il y a juste quelques semaines le ‘Professeur’’, ajoute l’avocat.

Pourtant, souligne-t-il, ‘’l’on avait tenté maintes fois de lui faire comprendre que personne n’est indispensable. Un mois après qu’il a été délogé du Palais Sekhoutoureya, la Guinée reste debout. Le colonel Mamadi Doumbouya ne pourra donc commettre la même faute que lui en pensant qu’il est un homme providentiel. C’est du moins ce qu’on espère, dans son propre intérêt et celui des millions de guinéens qui semblent fonder un grand espoir en lui’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/[email protected]

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap