Tribune : Le testament politique du Pr. Alpha Condé a la place publique

1 week ago 17

Avec Pr Alpha Condé, les masques tombent tous les jours à une cadence bien rythmée précisant davantage la nature réelle du nouveau type de Guinéens que nous sommes devenus à la faveur de la politique politicienne dénudée de raison et de conscience qui, depuis 2010, est devenue notre oxygène. Face à un média étranger, la semaine dernière, son Excellence, monsieur le Président de la République, Pr. Alpha Condé, de son entourage immédiat jusqu’à mille lieux de lui, à la manière d’un chef militaire, a passé en revue ses troupes ou plutôt ses compagnons de route pour distribuer les « vérités » au prorata des services nobles et loyaux que chacun d’eux a rendus à la Nation reconnaissante, vérités demeurant en fait, son testament politique qu’il lègue à la prospérité.

Majestueusement installé à l’intersection de l’infiniment petit et de l’infiniment grand et somptueusement vêtu de son traditionnel costume d’opposant professionnel, Pr. Alpha Condé a passé à tabac des leaders politiques incapables de constance et de fidélité vis à vis de leur propre personne, vis-à-vis d’eux-mêmes. Et comme ce n’est pas à un vieux singe que l’on apprend à se gratter ou à faire des grimaces, le souverain président Alpha Condé n’a cure des mines qui passent et repassent à longueur de journée à Sékhoutouréya, qui pour consultation, qui pour essuyer les pires formes d’humiliation et qui enfin, pour recevoir des instructions sans appel.

Pendant toute la durée de cette interview Pr. Alpha Condé était très relaxe et a pu ainsi exposer à la place publique ses « vérités cardinales » portant notamment sur les candidats malheureux de la présidentielle du 18 Octobre 2020, à l’exception de celui qui, dès le premier tour, s’est officiellement déclaré vainqueur avec plus de 50% des suffrages. Il s’agit naturellement de l’Honorable El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, l’homme qui, depuis, n’a de cesse de faire trembler le pouvoir du Pr Alpha Condé et qui de ce fait, est soumis par le même pouvoir, tel le lait au feu, à une terrible surveillance dans ses différents et moindres mouvements de déplacement.

Selon Pr. Alpha Condé, certains candidats malheureux auraient signé des accords discrets avec lui pour qu’en cas de victoire, ceux-ci viennent meubler la nouvelle équipe gouvernementale appelée à gouverner autrement. En lieu et place de celle-ci, ils n’ont reçu que des douches froides.

Excellence monsieur le Président de la République,

J’ai personnellement compris le contenu de votre testament politique qui fait tomber désormais tous les masques. Vos pseudo-opposants n’ont aujourd’hui que leurs yeux pour pleurer. Pour deux raisons :

1-Ils sont lâchés par leurs militants qui ont fini par comprendre que l’homme politique est l’alpha et l’oméga de tous ceux qui abusent de la confiance de leurs semblables en faisant d’eux des ponts ou des passerelles pour accéder à leurs intérêts personnels

2-Ils ont pensé que Pr Alpha Condé blaguait lorsqu’il leur a dit qu’au terme de sa carrière, il n’y aura plus d’opposants politiques en Guinée. C’est presque chose faite aujourd’hui, en dehors des irréductibles combattants pour la promotion de la démocratie et de l’alternance en République de Guinée, au premier chef desquels on peut valablement et avec honneur et fierté citer notamment les sieurs Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Lansana Kouyaté. « On peut tromper une partie du peuple tout le temps, tout le peuple une partie du temps mais pas tout le peuple tout le temps. » a dit un politicien de renommée mondiale.

A ceux de la mouvance présidentielle, toutes catégories confondues, il a réservé la réponse du berger à la bergère, à savoir que lui aussi n’a pas de dauphin parce que se souvenant qu’à deux ans de la fin du deuxième et dernier mandat, le vice-président du Rpg arc-en-ciel, l’Honorable Saloum Cissé, s’est empressé de déclarer que le RPG présentera un autre candidat à la Présidentielle de 2020 en lieu et place du Pr. Alpha Condé.

Au cours de cette interview, Pr. Alpha Condé a donné la raison qui l’a amené à chiffonner la Constitution de 2010 adoptée à l’unanimité des membres du Conseil National de la Transition (C N T) à savoir empêcher des anciens Premiers Ministres Sidya Touré et Honorable El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo d’accéder à la fonction du président de la République. Par cette attitude, Pr Alpha Condé qui n’a jamais caché son mépris à l’endroit de ces derniers, a ramé en contre sens de la démocratie à laquelle il a cependant dédié sa vie tout entière.

Cet aveu d’avoir volontairement barré la route de la présidence de la république à ces deux citoyens connus pour leur compétence et leurs expériences dans la gestion de la Nation, m’a tellement outré que je me suis permis d’ajouter que mon grand frère Alpha s’est tiré la balle sur lui et a débarrassé, pour toujours, ses victoires politiques d’antan de leurs lettres de noblesse qui, cependant, sont à la base de sa renommée à travers les continents.

Monsieur le Président, la responsabilité d’avoir empêché vos deux jeunes frères d’accéder à cette noble fonction de président de la république, m’a paru extrêmement grave et de lourdes conséquences sur la promotion de la démocratie et de son avenir dans notre pays. Quelle image les générations à venir retiendront-elles de vous, excellence monsieur le Président de la République ?

Monsieur le Président de la République, à Sékhoutoureya, n’est pas qui le veut, sinon que par la seule volonté de Dieu. Monsieur le Président de la République, le combat pour la démocratie est une œuvre collective qui n’a cure des humeurs des gens contre lesquels il se mène avec détermination et conviction, car sa raison d’être est digne et noble.

Monsieur le Président de la République,

A la suite de votre interview, j’ai dû faire le tour de Conakry pour plusieurs raisons dont celle de savoir son opportunité au moment où notre pays traverse les pires moments de son histoire depuis son indépendance le 2 Octobre 1958. Mes contacts ont eu pour cibles les leaders des partis politiques, toutes obédiences confondues, ainsi que la société civile que nous savons tous multiforme et multicolore. De l’analyse des différents avis, un malaise généralisé s’est nettement dégagé. Pr Alpha Condé a profondément planté le couteau dans la plaie nationale déjà gangrenée, et a réveillé toutes les susceptibilités à travers tout le pays où les formes de misères se sont donné rendez-vous comme par punition collective suite à des actes ignobles que les Guinéens ont été amenés à commettre de manière consciente.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Vous gagnerez en laissant Honorable El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, Président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, jouir librement de tous ses droits que les lois de la République lui reconnaissent. En remixant votre procès de 1999, vous vous rendrez aisément compte que la liberté et la dignité humaines n’ont pas de prix tellement elles sont précieuses et chères.

Excellence Monsieur le Président de la République, je voudrais pour terminer, vous suggérer de bien vouloir accepter de vous imposer ce que j’appellerai le pèlerinage douloureux mais nécessaire et indispensable sur le stade de Coléah et Pinet dans Lola.

Excellence monsieur le Président de la République, une fois y étant, vous bénéficierez de la compagnie des pigeons de l’État du Vatican ainsi que de ceux des lieux saints de la Mecque.

Le stade de Coléah et Pinet constituent des éléments faisant partie de votre parcours historique, fait des hauts et de bas.

Excellence Monsieur le Président de la République, on ne fuit pas son histoire. On l’assume avec fierté, dignité et grandeur. De retour de ce pèlerinage que je souhaite de tous mes vœux, vous m’en direz beaucoup de bonnes choses.

Excellence Monsieur le Président de la République, sachez que votre grandeur d’homme d’État ne s’obtiendra désormais qu’à travers des actes concrets faits d’humanisme, de générosité et d’engagement ferme à faire régner partout en Guinée la justice pour tous et de manière équitable, tout en permettant à chaque Guinéen de jouir librement et pleinement de tous ses droits.

Excellence Monsieur le Président de la République, j’ose personnellement espérer et croire de vous voir emprunter le chemin de l’honneur et de la grandeur qui anoblit en vous inscrivant sur le registre des immortels. Ordonner par exemple la libération de nos compatriotes qui croupissent dans les prisons à travers le pays en est une belle illustration.

Conakry, le 7 avril 2021

Honorable El Hadj Sékou Béka Bangoura
Dabompa, Commune de Matoto

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap