Transition en Guinée : Voici la position des Nations Unies

3 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

A l’occasion de la célébration du 12ème anniversaire des massacres du 28 Septembre 2009, la Représentante spéciale des Nations Unies sur la violence sexuelle dans les conflits, Pramila Patten, a demandé que la justice et la lutte contre l’impunité pour les événements du 28 septembre 2009 en Guinée soient au cœur de la transition politique en cours dans le pays.

 

 A cette occasion, elle voudrait rappeler l’engagement formulé par le Comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD) dans sa première déclaration, suite au coup d’état militaire du 5 septembre 2021, de faire de la justice la boussole qui guidera chaque citoyen guinéen avec la conclusion des consultations nationales visant à déterminer les priorités de la transition et l’annonce, hier, de l’adoption d’une Charte de la transition, j’exhorte le CNRD à respecter ses engagements en faveur d’une justice impartiale et indépendante, y compris en ce qui concerne les événements du 28 septembre 2009 , a déclaré Pramila Patten dans un communiqué de presse.

 

Selon Mme Patten, la transition politique en cours offre une occasion unique de placer la justice et l’État de droit au centre du nouveau chapitre de l’histoire de la Guinée. « J’appelle tous les acteurs concernés à placer la lutte contre l’impunité pour les événements du 28 septembre 2009 au cœur de la transition afin de garantir que les procès puissent se tenir dans les meilleurs délais, que les auteurs soient tenus responsables et que les victimes reçoivent justice, soutien et réparations.

 

Ce n’est qu’en assurant la justice et la lutte contre l’impunité que l’État de droit, l’unité et la cohésion sociale seront renforcés et contribueront à garantir que les horreurs des événements du 28 septembre 2009 ne se reproduisent plus jamais », a dit la Représentante spéciale.

La rédaction

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap