Transition en Guinée : l’association internationale des journalistes africains en France s’invite dans la dense

3 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Comment réussir la transition en Guinée ? c’est la question que le président de l’association internationale des journalistes africains en France a répondu ce mercredi au cours d’une conférence de presse à l’université Kofi Annan de Guinée. Pour cet homme de media, la réussite d’une transition consiste à mettre dans le gouvernement les hommes qu’il faut. Il invite le Colonel Mamady Doumbouya à travailler dans ce sens.

C’est une conférence qui est organisée par l’association internationale des journalistes africains en France. Objectif, sensibiliser les nouvelles autorités afin qu’elles réussissent cette transition, amorcée dans le Pays depuis le 5 septembre dernier. Lancinet Camara en est le président. « C’est d’abord sensibilisé le président Mamadi Doumbouya pour lui dire que les pays frontaliers qui ont voulus faire une mauvaise transition ont été diabolisés par la communauté internationale, par les institutions internationales, par la CEDEAO. Et ce qui est arrivé à ces pays, je ne souhaite pas que cela arrive à mon pays. Vous savez tous, quand votre pays est diabolisé par les institutions internationales, il y aura plus d’investisseurs, bien naturellement il n’y a plus de possibilité de développer le pays, il y a le manque d’emploi. C’est ce qui fait que beaucoup de jeunes s’en vont. Et je veux avec la réussite de la transition que les guinéens s’épanouissent ici. La jeunesse guinéenne doit s’épanouir à Conakry, doit s’épanouir à Kankan, à Labé, à Pita, à N’Zérekoré. Nous voulons trouver avec les Ministres qui seront nommé des voies et moyens pour permettre de vous épanouir dans votre pays » a-t-il déclaré.    

Lancinet Camara invite les nouvelles autorités à placer leur confiance sur des hommes compétents pour éventuellement réussir cette transition. « Il faut d’abord des Ministres compétents, incorruptibles, travailleurs et disciplinés qui ne se servent pas mais qui servent le pays. C’est très important avec la transition nous allons mettre fin à la mauvaise gouvernance. Le mal guinéen c’est la mauvaise gouvernance, c’est la médiocrité et on ne choisit les hommes qu’il faut, quand il le faut où il le faut. Et nous sommes là pour proposer qu’enfin avec la transition cela devient possible. Un bon départ avec des hommes et des femmes de valeurs » a-t-il ajouté.

Présent à cette rencontre, le président du Mouvement National pour le développement a indiqué que plusieurs fondamentaux sont à changer pour réussir cette transition. Ousmane Doré a mis l’accent sur l’appareil judiciaire guinéen qui selon lui, est à l’origine de tout ce qui a mis le Pays en danger.

MLT, guineetimes.com 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap