Transition : Dr. Ibrahima Sory Diallo et Cie remontés contre le ministre Mory Condé

3 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Si au demeurant, ils étaient plutôt d’accord, désormais entre le ministre Mory Condé et certains des acteurs qui avaient pris part au dialogue politique inter-guinéen inclusif de novembre-décembre 2022, ce n’est pas le parfait amour. En témoigne cette sortie virulente de ce mercredi faite par la Convergence des acteurs socio-politiques engagés dans le cadre de dialogue. Conduite par Dr. Ibrahima Sory Diallo (ADC-BOC) et Oyé Béavogui du PDG-RDA, cette entité sociopolitique dit reprocher au ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, une « démarche unilatérale et méprisante ». La Convergence est particulièrement en colère à la suite de la publication, le lundi dernier, par le ministre Mory Condé, d’un communiqué relatif « au recrutement de trente-neuf (39) ONG et Associations pour la communication et mobilisation sociale et huit (8) ONG pour la coordination des activités de communication dans le cadre de la mise en œuvre du Programme National du recensement administratif à vocation d’état civil ». Dénonçant plusieurs manquements de la part du ministre, la convergence qui était en conférence de presse ce mercredi 22 novembre 2023, dit ne pas exclure de demander son départ pour « insuffisance professionnelle notoire ».

Ci-dessous, la déclaration de la Convergence

Suite au communiqué N°010 du 20 novembre 2023 du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, relatif au recrutement de trente-neuf (39) ONG et Associations pour la communication et mobilisation sociale et huit (8) ONG pour la coordination des activités de communication dans le cadre de la mise en œuvre du Programme National du recensement administratif à vocation d’état civil, la Convergence des acteurs socio-politiques engagés dans le cadre de dialogue, lors de son assemblée générale extraordinaire du mardi 21 novembre, a constaté avec regret la démarche unilatérale et méprisante du Ministre de l’Administration du Territoire et de la décentralisation sur le non-respect des accords du cadre de dialogue entre les acteurs socio-politiques et le CNRD.

A date, la convergence se rend compte de la mauvaise volonté du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation à favoriser un climat d’entente mutuelle, de concertation et de collaboration franche pour le respect et l’application des résolutions issues du cadre de dialogue inclusif inter guinéen.

La convergence ayant pour objectif principal la défense et la sauvegarde des acquis du cadre de dialogue engage la responsabilité du MATD pour sa volonté manifeste de saboter le cadre de dialogue.

A cet effet, nous dressons avec amertume les constants suivants :

1- Depuis la mise en place du Comité National de Suivi des Résolutions du Cadre, n’est-il pas le moment de rappeler que ce Ministre ne s’est jamais présenté aux sessions du dit comité contrairement à ses homologues Ministres;

2- Le refus catégorique de mettre en place l’observatoire national des élections composé des représentants des partis politiques et des organisations de la société civile point 17 des accords du 21 décembre 2022;

3- Le refus de nommer un coordinateur du PN-RAVEC dont il s’adjuge la coordination en flagrante violation des textes, en dépit de l’adoption des deux textes règlementaires par le CNT;

4- Le refus d’organiser des sessions d’échanges et d’informations avec la classe socio-politique sur l’exécution et le niveau de mise en œuvre du chronogramme de la transition;

Nous profitons de cette conférence pour indiquer que le CNT refuse de soumettre l’avant-projet de la constitution conformément à ses engagements.

Tenant compte de toutes ces défaillances notoires et en vue de ne pas compromettre l’engagement et la vision du Président de la Transition quant à sa volonté de respecter le chronogramme de la transition, la convergence des acteurs sociopolitique exige:

1- L’annulation sans délais du communiqué N° 010 du MATD tenant compte de la première campagne de vulgarisation déjà effectuée par le cadre de dialogue;

2- La nomination immédiate du coordinateur du PN-RAVEC;

3- Le Respect du Chronogramme de la Transition et de la Charte de la Transition:

4- L’Elaboration de la Nouvelle Constitution

En tout état de cause, la convergence se réserve le droit de demander le départ du Ministre Mory Condé à la tête du MATD pour insuffisance professionnelle notoire et entamera une démarche de large ouverture avec tous les acteurs sociopolitiques sans distinction aucune en vue d’une convention collective de la classe sociopolitique sur la conduite transition guinéenne.

Conformément à sa vision d’apaiser le processus transitoire, La convergence des acteurs sociopolitiques prend à témoin les facilitatrices du cadre de dialogue, l’opinion nationale et internationale de l’attitude incongrue du MATD et appel au sens de la responsabilité du Ministre en vue d’une transition apaisée et réussie.

Aliou Maci Diallo

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap