Traite des personnes et pratiques assimilées : Expertise France fait un don d’équipements à la BSPPV de Kényen

1 day ago 5

CONAKRY- Le Comité National de Lutte contre la Traite des Personnes et les Pratiques Assimilées a fait un don d’équipements bureautiques à la Brigade Spéciale de Protection des Personnes vulnérables (BSPPV) sise à Kényen. Ce don, composé d'ordinateurs, de tables, de climatiseurs et de ventilateurs a été financé par la délégation de l’Union européenne à travers le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, la Coopération Française et mis en œuvre par Expertise France.

Lancé depuis 2019, ce projet s’articule autour de quatre axes : la consolidation de la légitimité, le leadership et les capacités opérationnelles des instances interministérielles de lutte contre la traite des personnes, le renforcement des capacités des acteurs de la chaine pénale, le renforcement des services spécialisés et les services des droits communs accessibles aux victimes, ainsi que la dynamisation de la coopération transfrontalière.

Présidant la cérémonie, ce lundi 07 juin 21, la ministre de l’action sociale a déclaré : « Ces équipements constitués de mobiliers de bureaux et de matériels informatiques contribueront sans nul doute à accroître les capacités d’interventions de la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables afin d’interpeller les auteurs de la traite, les livrer à la justice et assurer une meilleure protection des victimes. A travers cet appui, nous faisons un pas de plus vers notre objectif d’efficacité de l’administration et de la justice. Nous visons une amélioration significative du fonctionnement de la chaine pénale se traduisant par un meilleur et efficace traitement des affaires de traite des êtres humains », a expliqué Aïssata Daffé.

Poursuivant, elle a formulé des remerciements à l’endroit des partenaires techniques et financiers qui continuent d'appuyer  la Guinée.

« Je remercie nos partenaires techniques et financiers notamment le Département d’Etat américain à travers l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Guinée, l’Organisation internationale pour la migration, la coopération française, l’Union européenne pour leurs précieux concours à la protection des couches vulnérables », a lancé la ministre.

Selon le chef du projet d’appui à la lutte contre la traite des personnes dans les pays du Golfe de Guinée, ce don vient appuyer le deuxième axe du projet qui est celui de renforcer les capacités des acteurs de la chaine pénale. 

« Nous sommes heureux d’appuyer l’effort du ministère de l’Action sociale à travers le Comité national de lutte contre la traite des personnes qui a décidé d’apporter son appui à la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables afin que cette dernière soit plus efficace dans la répression des infractions relatives à la traite des personnes en Guinée. Ce présent appui se traduit par l’octroi des mobiliers des bureaux et d’équipements informatiques d’une valeur de 15 mille euros », a expliqué Oumar Diané.

Poursuivant, il a fait une invite aux bénéficiaires. « Je remercie la délégation de l’Union européenne ainsi que la coopération française qui assistent la gendarmerie nationale dans ses efforts. Nous réitérons notre engagement à accompagner le Gouvernement guinéen dans sa lutte contre la traite des personnes. Nous souhaitons que ces équipements puissent servir à la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables pour une lutte efficace contre la traite des personnes et pratiques assimilées en Guinée», a-t-il ajouté.

Au nom du ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, le général de brigade aérien, Georges Sy a, quant à lui, formulé des remerciements à l’endroit d’Expertise France. « Au nom du ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles, je remercie Expertise France pour avoir mis à notre disposition ces matériels et équipements tout en espérant que cela continuera. J’invite les bénéficiaires à faire bon usage de ces matériels pour la bonne marche de cette brigade », a-t-il lancé.

 Au-delà de ce don, le chef d’état-major de la gendarmerie national a, à son tour, annoncé que l’appui d’Expertise France s’étendra jusqu’à l’extension de cette brigade. « Nous sommes très contents pour ce geste que vient de faire l’Union Européenne à travers Expertise France qui ne s’arrête pas seulement à ce don de matériels. Expertise France a déjà un projet d’agrandissement de la brigade », a annoncé le général Ibrahima Baldé.

Le commandant de la BSPPV, Adjudant Bernard Tinguiano a rassuré que ces équipements permettront à sa brigade de bien travailler et d'être plus efficaces. « Ces équipements vont nous permettre d’être plus efficaces dans la répression des infractions relatives à la traite des personnes dans notre pays. Je remercie vivement notre partenaire Expertise France tout en rassurant que le matériel que la Brigade reçoit ce matin sera utilisé exclusivement dans la lutte contre la traite des personnes et pratiques assimilées », a-t-il rassuré.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap