TPI de Mamou : des lourdes peines contre des auteurs de viols et de meurtres

2 weeks ago 25

En audiences criminelles au Tribunal de première instance de Mamou ce mercredi 26 mai 2021, plusieurs affaires de crimes étaient inscrites au rôle. Ils sont au total huit accusés de viols ou de meurtre qui se sont succedé à la barre pour répondre des faits portés contre eux.

Dans le premier dossier, Mamadou Oury Barry, 67 ans, poursuivi pour assassinat de deux enfants retrouvés égorger au près de son four à charbon à Selèya dans la sous préfecture de Dounet. L’accusé, de la même famille que victimes, a rejeté les accusations portées contre lui. La maman des victimes soutient que l’accusé est l’assassin de ses enfants. Elle s’est appuyée sur les menaces d’extermination souvent proférées par l’accusé contre sa famille.

Lors des réquisitions du procureur et des plaidoiries de la défense, tous ont demandé la relaxe de l’accusé pour faute de preuves. Le président du tribunal a renvoyé l’accusé à des fins de la poursuite pour faits non imputables.

Dans la seconde affaire, ce sont Ibrahima Diallo, Mamadou Saïdou Barry et Mamadou Aliou Diallo dit Aliou 2 qui sont poursuivis pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur la personne de leur camarade Souleymane. Les faits se sont produits à Tamagaly dans la sous préfecture de Kounkouré le 31 juillet 2020.

Selon les explications des accusés, c’est après avoir passé dans un débit de boisson pour consommer de l’alcool que le défunt a commencé à proférer des grossièretés et s’est attaqué physiquement à ses camarades. Il a été bastonné à tour de rôle. Le lendemain sur la route de l’hôpital, la victime ne cessait de répéter le nom de Ibrahima avant qu’il ne rende l’âme.

Après les débats, le président du tribunal a déclaré Ibrahima Diallo coupable des faits de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Puis, le président a renvoyé Mamadou Saïdou Barry et Mamadou Aliou dit Aliou 2 à des fins de la poursuite pour faits non imputables.

Dans la troisième affaire, Ousmane Barry poursuivi pour viol et pédophilie sur une fillette à Salliya dans la sous préfecture de Tolo courant novembre 2020. L’accusé a plaidé non coupable des faits portés contre lui. Le président du tribunal a renvoyé l’accusé à des fins de la poursuite pour faits non imputables.

Dans la quatrième affaire, Mamadou Aliou Barry aussi poursuivi pour viol sur une fille dans la sous préfecture de Saramoussaya a été condamné à 7 ans de prison.

Dans la cinquième affaire, Mamadou Moussa Diallo poursuivi pour viol et pédophilie sur une fille élève au quartier Thiewgol dans la commune urbaine de Mamou. Après les débats, le tribunal a renvoyé l’accusé à des fins de la poursuite pour faits non imputables.

Dans la sixième affaire, Mamadou Diallo alias Mamadou Aliou poursuivi pour viol a été déclaré coupable des faits. Il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Ce dernier est aussi impliqué dans une affaire de coupeurs de route.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap