TPI de Mamou : 15 ans de prison prononcés contre des coupeurs de route

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

En audience criminelle, le tribunal de première instance de Mamou a condamné trois jeunes, interpellés pour avoir braqué des véhicules, à des lourdes peines de prison.

Le premier groupe est composé de Mamadou Diallo, Mamadou Habibou Barry, Mamadou Aliou Barry, Hamidou Diallo et deux autres en fuite qui sont Abdoul Gadiri Barry et Saliou Keita. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, vol à main armée et détention illicite d’armes légères et leurs munitions.

A la barre, Mamadou Diallo s’est inscrit dans une négation totale. Il a nié avoir participé à l’attaque de Dindo. Une attaque qu’il avait reconnu avoir participé avec Oumar et Saïdou devant la presse et à l’enquête préliminaire. Cette nuit ils avaient récupéré sur les victimes 2 millions de francs guinéens et deux téléphones.

Quant à Mamadou Habibou Barry, il résidait à Kindia et est arrivé à Mamou avec ses diplômes à la recherche du travail. Une semaine après son arrivée, il fût interpellé à son logement par la sécurité. Il a nié avoir participé à une attaque.

Mamadou Aliou Barry, conducteur de taxi, moto indique avoir été interpellé pour avoir récupéré des plaques d’immatriculation de motos des mains d’un taxi-maître en provenance de Conakry. Il devrait les déposer à Hamidou Diallo qui s’était retranché à Soya.

Hamidou Diallo quant à lui a soutenu avoir fuit à cause de l’arrestation de son jeune frère Mamadou Diallo et il cherchait à remplacer les plaques d’immatriculation de ses motos.

Dans ses réquisitions, Elhadj Sidiki Camara, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou a sollicité  la condamnation des accusés à la peine de 20 ans de réclusion criminelle. A une interdiction de séjour à Mamou pendant 10ans. A la Confiscation de l’arme saisie.

Le deuxième groupe est composé de Elhadj Kandia Sow et Alpha Oumar Barry. Ils sont aussi poursuivis pour association de malfaiteurs, vol à main armée et détention illicite d’armes légères  et leurs munitions. Ils ont été interpellés le vendredi 26 février dernier aux environs de 23h à Sebhory à 5 kilomètres de la ville de Dalaba. C’était à l’occasion d’une filature organisée par des gendarmes dans un véhicule banalisé. Les gendarmes ont été attaqués par des coupeurs de route. Lors des échanges des tirs, Elhadj Amadou Diallo alias préfet, l’un des assaillants touché par balles,  a succombé sur place.

Elhadj Kandia Sow venu de Conakry pour revendre son véhicule RAV4 et Alpha Oumar Barry venu de Kindia pour trouver de médicaments contre son rhumatisme furent arrêtés dans les parages.

Dans le PV de renvoi, il est indiqué que la RAV 4 a été soustraite, à Kendouma en 2019, à Mamadou Yaya qui se rendait à Koubia. Les deux accusés ont nié les faits portés contre eux.

Le procureur a requis contre ces deux derniers la peine de 20 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 10 ans. Une Interdiction de séjour à Mamou et Dalaba pendant 10 ans. La Confiscation de l’arme. Il a ordonné la publication de la décision par voie d’affichage à la charge des accusés. Et Ordonne la restitution de la voiture à Mamadou Yaya.

Dans sa décision, Sory 2 Tounkara le président du tribunal après avoir renvoyé Mamadou Habibou Barry aux fins de la poursuite pour bénéfice du doute a prononcé la peine de 15 ans de réclusion criminelle pour Mamadou Diallo, Mamadou Aliou Barry, Hamidou Diallo et les deux autres en fuite: Abdoul Gadiri Barry et Saliou Keita. Une période de sûreté de 10 ans et a ordonné la confiscation des objets placés sous scellés. Le président du tribunal a décerné un mandat d’arrêt contre Abdoul Gadiri Barry et Saliou Keita.

Le président du tribunal a renvoyé Elhadj Kandia Sow et Alpha Oumar Barry aux fins de la poursuite au bénéfice du doute. Il a ordonné la confiscation de l’arme et les munitions, la moto Meillun au profil de l’État. Enfin, le président du tribunal a ordonné la restitution de la voiture RAV4 à son propriétaire Mamadou Yaya Diallo, Tailleur domicilié à Cosa dans la commune de Ratoma.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap