TPI de Mafanco : Dr Daniel Lamah, un des accusés dans l’affaire M’Mah Sylla, a comparu ce mardi

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le dossier des médecins poursuivis pour ‘’viol, avortement suivi de meurtre’’ sur la personne de feue M’Mah Sylla, s’est poursuivi ce mardi 8 novembre 2022, au TPI de Mafanco.

Au compte de cette troisième audience depuis l’ouverture dudit dossier, c’est le médecin Daniel Lamah qui a comparu en premier devant le tribunal de Mafanco.

A la barre, le prévenu a tout d’abord nié les faits qui lui sont reprochés. Toutefois, il a reconnu avoir pratiqué la première intervention chirurgicale sur dame M’Mah Sylla… « Ce jour-là, Célestin a donné l’ordre à Patrice de m’appeler. A mon arrivée, j’ai trouvé que la patiente était dans un état critique… Elle pleurait. La grand-mère de la patience m’a dit qu’elle avait des selles qui sortaient par le vagin. Mais, Célestin m’a dit que c’était faux. Je l’ai examinée et j’ai posé un diagnostic probable de kyste ovaire droit. L’intervention que j’ai pratiquée a duré 43mn et je n’ai revu la patiente que 15 jours après. Lors de l’intervention, j’ai décollé les intestins ensuite, j’ai procédé à l’inspection des autres organes. Mais, après l’intervention, elle ne se plaignait pas de douleurs. Elle a même fait des selles. C’est 7 jours après, on m’a appelé pour dire qu’elle est revenue avec des douleurs. Donc, j’ai dit à Dr. Patrice de vérifier si l’abdomen n’était pas gonflé. Et après les examens, nous avons constaté que la patiente avait des perforations. J’ai donné des instructions et à mon retour je suis venu voir M’Mah Sylla chez elle. Et là-bas Célestin faisait le pansement mais, je me suis rendu compte que ce n’était de la bonne manière. C’est après, j’ai promis de revenir tous les deux jours pour faire moi-même les pansements. La même nuit vers 23 heures, Célestin m’a appelé de revenir. Mais, je ne pouvais pas. Je lui ai dit de la garder à la clinique jusqu’au matin. Sauf qu’ils l’ont dit de la conduire à la clinique de Dr Sébory Cissé sur recommandation de Célestin et à mon arrivée, j’ai trouvé la patiente coulait des selles par la voie vaginale. Avant de faire toute intervention, Dr Sébory nous a fait signer un engagement », a-t-il expliqué.

Poursuivant, Dr Daniel affirme qu’il ne connaissait rien de l’avortement que la patiente avait subi. Et que c’est après la premier intervention qu’il a été informé par Patrice.

Dans sa déposition, le prévenu a également annoncé que l’intervention qu’il a pratiquée sur M’Mah Sylla a été la première intervention de la patiente. Le prévenu Dr Daniel Lamah reconnaît également qu’il y’a eu des complications après son intervention sur M’Mah Sylla qui finira par rendre l’âme.

Faut-il noter que comme Patrice Lamah et Célestin Millimono, Dr Daniel Lamah est un médecin pratiquant dans des conditions médicales peu conventionnelles. Selon sa déposition à la barre, Daniel Lamah a commencé à faire des interventions chirurgicales en 2014 sans aucune spécialisation dans le domaine de la chirurgie.

Articles similaires

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap