TPI de Mafanco : 30 personnes dont un cameraman de la RTG condamnées pour détention, consommation et vente de drogues

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le tribunal de première instance de Mafanco a jugé et condamné, ce mercredi 24 Avril 2024 Mariame Touré et 29 autres personnes. Elles sont poursuivies pour détention, consommation et vente de drogue. Ces faits sont prévus et punis par l’article 812 du code péna

En détention à la maison centrale de Conakry depuis le 22 avril 2024, 42 citoyens de nationalités guinéennes, sierra-léonaises et ghanéennes ont été interpellés entre le marché et le débarcadère de Bonfi dans la commune de Matam pour détention, consommation et vente de drogue. Ces prévenus ont majoritairement plaidé coupables et demandé pardon au tribunal. 

Siégeant sur place, le juge audiencier Mohamed Sangaré a renvoyé Aly Traoré, Abdoulaye Bangoura, Abdourahamane Bangoura, Maligui Camara, Fodé Bangoura, Alseny sylla, Abdoulaye Doumbouya, Esta Diaby, Ali Doumbouya, Thierry Diallo, Fanta Keita, Mariama Touré des fins de la poursuite pour délit non établi. Par contre, il a déclaré Naby Sylla, Ousmane Camara coupables du délit de vente, détention de chanvre indien et kush. Pour la répression, les condamne à 2 ans d’emprisonnement ferme et 5 millions d’amende chacun. Mohamed Sangaré a en outre, déclaré Ibrahima Sory Samoura, Alseny Bangoura, Mohamed Condé, Alhassane Camara, Obaye Doumbouya, Étienne Camara, Issa Camara, Ousmane Bangoura, Alpha Camara, Adama Condé, Oumou Bah, Augustine Tété, Ibrahima Sory Traoré, Hawa Touré, Sekou Yansané, Fatoumata Binta Diallo, N’famoussa Konaté, Ismael Conté, Richard Emmanuel Assimed, Amadou Oury Kolley Keita (caméraman à la RTG), Ousmane Kallo, Odia Mara et Ibrahima Sory Diallo coupables de détention et consommation de drogue à eux reprochés. Pour la répression, les condamne à 3 mois d’emprisonnement ferme et 500 000 francs guinéens d’amende chacun, déclare enfin, Moussa Vamou Guilavogui, Zenab Barry et Ibrahima Zamile Sylla coupables de consommation de drogue à eux reprochés. Pour la répression, les condamne à 6 mois d’emprisonnement avec sursis et au paiement d’une amende de 500 000 fg chacun et ordonne la confiscation et l’incinération des drogues saisies sur scellé.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap