TIKEN JAH FAKOLY : « Après le réglage, il faut absolument que le colonel Doumbouya rentre au camp »

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Par LEDJELY.COMmercredi 5 janvier 2022 à 15:13jeudi 6 janvier 2022 à 12:22

La durée des transitions en cours au Mali et en Guinée, c’est aujourd’hui le sujet de préoccupation au-delà des deux pays respectifs. D’autant que la question est diversement appréciée. Autant, on en a qui, mettant en garde contre les risques que les militaires prennent goût au pouvoir, militent pour des transitions courtes, autant, on en a qui sont réceptifs à l’argument selon lequel il faut prendre le temps de poser les fondations d’un Etat qui permette enfin d’aller vers le développement dans chacun des pays. Le reggaeman ivoirien, Tiken Jah Fakoly semble lui-même quelque peu partagé sur la question.  Surtout quand, dans le cas malien, la question se mêle aux enjeux géopolitiques impliquant des puissances internationales. Ainsi, si la star ivoirienne a pour principe de ne pas « aimer les coups d’Etat » et de souhaiter que les « militaires ne s’éternisent pas au pouvoir« , il comprend volontiers la nécessité de faire certains « réglages« . 

Les militaires au pouvoir au Mali sollicitent une durée de Transition de cinq ans. A priori, ils devraient trouver un terrain d’entente avec Tiken Jah Fakoly, car le reggaeman, lui, estime « sincèrement qu’une transition ne doit pas durer plus de 3 ans« . Il l’a dit ce mercredi matin, dans l’émission les GG de nos confrères d’Espace FM. Ceci étant, il dit ne pas souhaiter que les militaires, aussi bien en Guinée qu’au Mali,, s’éternisent au pouvoir. « Parce que quand on prend goût au pouvoir, on a de la peine à partir. Parce que tous ceux qui viennent vous voir, vous disent que vous êtes des sauveurs« , indique-t-il.

En conséquence, il invite à la fois les colonels Goïta et Doumbouya à s’inspirer davantage de l’ancien président malien, Amadou Toumani Touré. Lui qui avait refusé de rester longtemps au pouvoir après son coup d’Etat contre Moussa Traoré, avait en effet pu revenir à la tête du pays par la voie démocratique. Tiken Jah Fakoly défend en particulier les juntes guinéenne et malienne à suivre les voies de Robert Gueï en Côte d’Ivoire et Moussa Dadis Camara, en Guinée.

Pour autant, il croit savoir qu’il y a des « choses qui se font en Guinée, que les leaders guinéens qui étaient à l’extérieur sont rentrés et qu’il y a un réglage qui en train d’être fait« . Comprenant la nécessité de ce « réglage« , la star africaine invite le colonel Mamadi Doumbouya a rejoindre le camp, une fois ce réglage terminé.

Ledjely.com

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap