Théâtre : la troupe Pèssè annonce son retour après un long silence

2 weeks ago 20

Ils ont émerveillé le public téléspectateur de Guinée qui, au soir de chaque jeudi, s’accourait derrière le petit écran pour suivre les recettes qu’ils proposaient. Depuis près de 20 ans, les sociétaires de la Troupe Pèssè sont aux oubliettes. Et la presque totalité des leaders de l’entité ne sont plus en vie, notamment Yakhouba Pèssè, Batèrènna, Abou Dessinateur, Alkhaly Mohamed Keita et Facinet Soumah.

Mais aujourd’hui, la Troupe Pèssè veut renaître de ses cendres, avec l’appui d’un mécène qui se bat autant qu’il peut pour lui insuffler un nouveau dynamisme. C’est du moins l’information que Guinéenews tient des membres de cette structure.

Mme M’Mah Soumah, plus connue sous le nom de « Eh M’maama » ou encore « M’mah Soubhanallahi », rappelle que depuis le décès du metteur en scène Abou Sylla, dit Abou Dessinateur, il n’y avait plus d’entente au sein de la troupe. Ce qui a conduit au retrait de plusieurs membres, dont elle-même.

« Et depuis, nous nous découragions du jour le jour. Entretemps, moi, je suis tombée malade. Une maladie qui m’avait paralysée des pieds. Il a fallu une bonne volonté, en la personne de M. Malick Sankhon, pour que je recouvre l’usage de mes pieds. Parce que c’est lui qui a entièrement assuré ma prise en charge. Et c’est encore lui qui tient à ce qu’on relance la troupe », nous confie-t-elle.

Guillaume Stephen est l’actuel directeur de la Troupe Pèssè. Après avoir envoyé une pensée pieuse aux précurseurs et pionniers de la structure, dit mesurer l’étendue de sa mission et les défis à relever afin que Pèssè puisse reconquérir le cœur des Guinéens. Même s’il n’a rien en banque encore moins en poche, Moungam se dit fort de l’expérience acquise auprès de ses devanciers de maitres pour booster la Troupe Pèssè.

Toutefois, l’impérieuse nécessité se pose à l’entité quant à se doter de certains matériels de travail, dont deux caméras professionnelles, minibus pour pouvoir tourner et un siège approprié.

« Nous sommes avec ces dames qui tendent à se fatiguer, mais elles ont encore de la matière à offrir aux compatriotes. Donc, il y a lieu de trouver un véhicule qui va faciliter leur mobilité, vu que nous avons des pièces que nous jouons à l’intérieur du pays. Aussi, nous n’avons pas de siège. Notre ancien siège était construit chez Facinet sous forme de bail. Ce dernier étant mort et la date du bail ayant expiré, on y a fait une clinique », informe-t-il.

Mme. Yarie Soumah, veuve du metteur en scène Abou Dessinateur, sollicite l’aide des bonnes volontés. Aux côtés de son défunt époux et de tous les autres membres de la troupe, elle a offert le meilleur d’elle-même pour égayer, distraire, éduquer et sensibiliser les Guinéens à sa façon. Chose qu’elle ne regrette et ne regrettera d’ailleurs jamais, même si aucun membre de la Troupe Pèssè n’a véritablement pu jouir du fruit de son travail.

Même son de cloche chez Ousmane Sylla alias Tinnè. Cet autre qui a fait son entrée au sein de la Troupe Pèssè alors qu’il était encore adolescent. Il a surtout bâti sa notoriété dans le rôle d’assassin qu’il a joué dans une représentation lorsqu’on a offert sa fiancée Kadiatou à un prince venu de Garanyi.

Aujourd’hui, la Troupe Pèssè déclare avoir deux films dans sa gibecière, réalisés grâce aux bons offices du mécène Malick Sankhon. A ceux-là, s’ajoutent plusieurs autres scénarii prêts à être joués, mais stoppés par faute de moyens. D’où son invite à l’endroit du président de la République, du Premier ministre, chef du gouvernement, ainsi que de nombreux autres bonnes volontés pour l’aider à promouvoir la culture guinéenne.

« En Guinée, c’est quand tu meurs que le Guinéen tente de te célébrer à titre posthume. Chose que j’assimile à de la moquerie. Il est donc temps d’agir », M’Mah Soumah.

Contacts : +224 628 20 96 56, Directeur / +224 622 19 20 39, Conseillère.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap