Tensions à Conakry : Un jeune tué lors de manifestations contre le manque d'électricité, la BAC 5 pointée du doigt

4 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE


 

Une nouvelle vague de manifestations secoue la capitale guinéenne, Conakry, à la suite d’une coupure d'électricité généralisée. Des émeutes ont éclaté dans plusieurs quartiers de la ville, avec des manifestants en colère érigeant des barricades, brûlant des pneus et perturbant la circulation.

 

Dans ce climat de protestation nocturne, un jeune manifestant aurait été tué à Lambandji, près de la station TMI, vers 23 heures, selon une source anonyme. Les circonstances exactes de sa mort restent floues, mais des témoins accusent les membres de la BAC 5, une unité de la police, d'être responsables de cette tragédie.

 

Malgré cet incident, les autres manifestants ont décidé de maintenir le corps sur la route en signe de protestation, en attendant l'arrivée des autorités.

 

Ces manifestations spontanées interviennent alors que la population exprime son mécontentement face aux fréquentes coupures d'électricité. Les jeunes en particulier réclament avec véhémence le rétablissement du courant électrique dans leurs quartiers.

 

La tension monte également entre les manifestants et les forces de l'ordre, alors que ces dernières ont recours à des tirs de sommation pour disperser la foule.

 

À l'heure actuelle, la situation reste tendue à Conakry, avec un climat de méfiance et d'incertitude quant à l'évolution de la situation.

 

Falloulaye Diallo pour guineetimes.com

[email protected]

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap