Syndicalisme : les travailleurs d’Orange Guinée tiennent leur premier congrès du SYNATOG à Conakry 

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE
Le Syndicat National des Travailleurs pour Orange Guinée (SYNATOG) a tenu ce vendredi 31 mai son premier congrès au Centre National de Perfectionnement de Guinée (CNPG) à Donka dans la commune de Dixinn. 
En effet, c’est le camarade Abdoulaye Barry qui a été élu secrétaire général du SYNATOG pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.
La représentante de la Confédération Générale des Entreprises de Guinée, en abrégé CGE-GUI, Mme Béatrice Dubountou a invité les travailleurs d’Orange Guinée à résoudre leurs différends par le dialogue.
« Le syndicat est la cheville ouvrière d’une entreprise. Il doit faire tout pour s’entendre avec non seulement les travailleurs mais aussi, avec les patrons. Quoi parle d’entreprise, parlera forcément des travailleurs. Sans entreprise, il n’y pas de travailleurs. Pour qu’une entreprise prospère, il faut que les travailleurs prennent l’entreprise comme leur propre chose. J’exhorte les travailleurs de Orange Guinée au dialogue car, la violence n’a jamais résolu quelque chose. Orange Guinée emploit des milliers de personnes sur le territoire national. Il contribue au développement du pays« , a-t-elle insisté.
Pour sa part, Mamadou Alpha Bah, Secrétaire général adjoint de la FESATEL, chargé de la stratégie et du développement et par ailleurs, président d’honneur du premier congrès de SYNATOG, a déclaré ceci :
« Nous sommes heureux de la mise en place d’une organisation nationale pour défendre les travailleurs et protéger le travail.  C’est une initiative à encourager et elle doit être dupliquée dans tous les autres domaines de travail en République de Guinée ».
Poursuivant son intervention, il a précisé qu’il ne s’agit pas d’un adversaire de l’entreprise mais plutôt d’un partenaire social.
« Nous ne sommes pas un adversaire des patrons ou le gouvernement. Nous sommes un syndicat modéré, responsable et averti. Nous défendons les intérêts des travailleurs et le travail. Nous sommes des partenaires sociaux (…) », a-t-il expliqué.
Dans la même logique, il a souligné que tout se règle par le dialogue. « Nous sommes une nouvelle génération qui prône le dialogue. Nous avons enregistré beaucoup de mouvements sociaux en Guinée mais, ils se sont terminés autour de la table du dialogue. Chacun de nous veut que la paix règne en Guinée. C’est quand il y a la paix qu’on parlera du travail », a-t-il laissé comprendre.
Fraîchement élu à la tête du SYNATOG, Abdoulaye Barry secrétaire fixe ses priorités : « Nous avons un grand chantier. Aujourd’hui, la direction générale de Orange Guinée a montré une fois encore qu’elle est ouverte au dialogue.  Cela nous reconforte à plus d’un titre dans nos combats futurs. Nous aurons des grandes actions dans les jours et semaines à venir. Nous pouvons désormais défendre tous les travailleurs d’Orange Guinée, qu’il soit de l’emploi  direct ou indirect », a-t-il fait remarquer
Et d’ajouter : l »entreprise Orange Guinée contribue à plus de 3% du PIB guinéen. Elle a beaucoup d’autres entreprises qui travaillent en son sein (…). Nous devons défendre le travail puis les travailleurs. Notre objectif est l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs« .
En réponse, Hassan Baldé, représentant de la direction générale de la société Orange Guinée à ce premier congrès de SYNATOG, a indiqué ceci : « c’est un honneur pour nous d’accueillir le SYNATOG. Pour nous, il s’agit des partenaires sociaux. Orange Guinée a toujours souhaité le bien-être de ses employés. Nos partenaires sociaux nous aident à atteindre cet objectif. Nous sommes disposés à accompagner le SYNATOG dans ses actions. C’est une structure complémentaire car, sans travail il n’y a pas de syndicat ». 
Read Entire Article
Articles - News - SiteMap