Succession du patriarche de N’Zérékoré : Sékou Souapé tourne le couteau dans la plaie

2 weeks ago 24

Alors que la crise couve toujours à Macenta après les affrontements meurtriers dans cette ville, le 26 décembre et les jours qui ont suivi, c’est un autre bras de fer qui se dessine  dans la région forestière.  Deux camps se disputent le patriarcat de la ville, après le décès du patriarche Holomou Azaly Zogbélémou. Après son enterrement, David Mansa Zogbélémou, son ‘’fils’’, a été intronisé en présence des autorités locales. Mais avant cette intronisation, les familles Zogbélémou se sont retrouvées pour désigner Lambert Goïka Zogbélémou, un officier de police à la retraite. Entre les deux camps, c’est le déchirement. Chacun accuse l’autre d’imposture. La situation commence à se tendre et certains redoutent déjà ce qui est arrivé à Macenta. Chez nos confrères d’Espace FM, Sékou Souapé Kourouma, membre du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel, a alerté sur le danger que ce conflit pourrait engendrer : « Si on laisse les gens faire leur choix, il n’y aura pas de problèmes, mais si les administrateurs territoriaux se mêlent du choix du patriarche, il y aura incompréhension. Cela ne se fait pas à Kankan, à Siguiri, à Boké, cela ne peut pas se faire autrement à N’Zérékoré.  Tout le monde sait que quand le patriarche décède ce sont les frères qui se réunissent et qui se choisissent entre eux. Cela ne concerne aucune autre communauté, aucune administration, ça ne concerne même pas les guerzé. Les règles sont établies depuis plusieurs siècles, les choix c’est au niveau des pères et non au niveau des fils. David n’est pas le fils de Hazaly, c’est un fils adoptif. Et le patriarcat de N’Zérékoré n’appartient pas à un patriarche ».

Le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré et le préfet auraient assisté à l’intronisation de David Zogbèlèmou comme nouveau patriarche, Sékou Souapé les accuse de tirer les ficelles : « Même si on doit tenir compte du message du patriarche, c’est à la famille de décider. Ce n’est pas à l’administration, au préfet, au gouverneur ou au maire. Le maire ne peut pas s’impliquer, ce n’est pas son rôle. Les autorités administratives créent des problèmes. Elles doivent arrêter parce que ce n’est pas leur rôle ».

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap