Souleymane Keita à propos du RPG AEC: « si on a une élection, on va investir un candidat »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Invité de l’émission “On refait le monde”,mardi 5 octobre, Souleymane Keita un des responsables du RPG-AEC, a tenu à rassurer que le RPG-AEC, va embrasser toutes ses ressources qui sont prêtes à continuer la marche du RPG.

Plus loin, Souleymane Keita, proche parmi les proches du président déchu, a annoncé que le RPG-AEC va bel et bien investir un candidat s’il y a une élection présidentielle, à défaut d’organiser un congrès.

« Aujourd’hui le parti est stable, on est en train de nous remettre petit à petit. C’était une situation inattendue que nous avons vécue ce 5 septembre. On s’est remis, on est en train de reprendre l’activité politique, vous verrez que le RPG reviendra encore plus fort. Nous sommes déterminés et le parti est stable , il n’y a peut être pas eu de consignes , mais le parti essaie de s’organiser. Nous avons les ressources de nous relever et des militants à la base encrés dans les idéaux du parti. Pour la succession, Alpha Condé est le président fondateur du RRG , on est en transition, il y a un certain nombre d’impératif pour le parti. Notamment trouver les voies et moyens pour que le président puisse recouvrir sa liberté, il y a des réflexions dans ce sens et de façon intelligente un travail se fera sur ce plan (…) dans une situation pareille il y a toujours une différence au niveau des approches. Mais ce nouveau départ doit se faire sur de nouvelles bases. Les discussions existent, nous y travaillons, le parti va embrasser toutes ses ressources qui sont prêtes à continuer la marche du RPG. Cela suppose une refondation du parti. Mais comme nous sommes un parti structuré , il y a des textes que nous allons respecter. Si le temps nous permet, nous allons parachever le processus de restructuration du parti pour arriver au congrès. Au cas échéant nous verrons quel mécanisme mettre en place pour que le parti puisse continuer à fonctionner en tenant compte du double exigence de la crédibilité de ceux qui gèrent le parti vis à vis des militants et ceux qui peuvent porter la voix devant l’opinion nationale. Nous sommes en discussions, nous y arriverons. A défaut d’avoir le congrès nous trouverons un mécanisme qui va permettre à l’ensemble des forces du parti , d’opérer une véritable rupture pour faire en sorte que les structures représentatives puissent être dans une sorte de comité. Donc si on a une élection on va investir un candidat»a-t-il lancé.

A noter que la survie du RPG-AEC focalise les attentions et fait l’objet de débat au sein du parti, un mois après l’éviction du professeur Alpha Condé.

Saidou Barry

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap