Soul Bang’s, le jeune artiste polyglotte guinéen

4 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Lauréat du Prix Découvertes RFI en 2016, l’artiste guinéen Soul Bang’s, de son vrai nom Souleymane Bangoura, est l’un des meilleurs de sa génération. Il est polyglotte et chante en anglais, en français, ainsi qu’en langues soussou, pulaar ou encore malinké. Il s’inspire des artistes nord-américains comme Craig David, Stevie Wonder et Robert Nesta Kelly alias « R. Kelly ». Mais, également des grandes voix d’Afrique comme Salif Keïta, Youssou Ndour, Baaba Maal ou encore Mory Kanté. Ce dernier est d’ailleurs son beau-père.

À 9 ans, l’âge à laquelle on est souvent porté sur les études, Souleymane Bangoura alias « Soul Bang’s » a décidé de prendre une autre voie. Piqué par le virus de la musique, il se lance dans cette aventure. Il rejoint deux ans plus tard le groupe de rap guinéen « Micro Mega », avec lequel il participe à ses premières compétitions culturelles. Quelques années plus tard, il quitte les siens et décide de prendre son destin en main. Mais, les parents s’opposent à une carrière musicale du jeune Souleymane Bangoura. Finalement, le garçon tente d’alterner études et musique. Il profite alors des vacances scolaires de 2008 pour se rendre à Dakar, au Sénégal.

Au pays de la Téranga, « Soul Bang’s » va faire certaines rencontres dans la musique et retourne dans son pays, au bout de quatre mois, avec l’enregistrement d’une chanson. Par la suite, il bénéficie de l’encadrement de légendes de la musique afro-mandingue, tels que le multi-instrumentiste guinéen Kemo Kouyaté ou le chanteur malien Abdoulaye Diabaté. Mais, il n’avait pas pour autant abandonné ses études, puisqu’il les poursuivait parallèlement. En 2011, alors qu’il était encore étudiant à l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC), il lance son premier album « Dimedi », qui lui permet de remporter deux trophées aux K7 d’or (Meilleur Album et Meilleure Voix Soul). La mayonnaise avait déjà pris.

« Je tire mon inspiration de ce que j’ai reçu de l’écoute musicale et de mon environnement musical. J’ai écouté Craig David et R. Kelly, Stevie Wonder, Salif Keïta, Mory Kanté, Youssou Ndour et Baaba Maal. Ibro Diabaté, un artiste mandingue qui ne fait plus d’album aujourd’hui, m’a aussi inspiré. Mais, j’aime bien aussi aujourd’hui l’univers musical de Burna Boy du Nigeria, Mohamed Diaby… », révèle-t-il. « Soul Bang’s » est marié à Manamba Kanté, la fille de la légende de la musique guinéenne Mory Kanté. Ce jeune couple est souvent comparé à celui formé par Jay-Z et Beyoncé. « Ma femme, qui est elle-même chanteuse, comprend les challenges », a fait savoir l’artiste de 29 ans, qui compte à ce jour 6 albums : « Dimedi », « Yelenna », « Cosmopolite », « Evolution », « Vol. 1 » et « N’töma ».

« Soul Bang’s » a déjà réalisé plusieurs featuring dans sa jeune carrière d’artiste, avec Yoriken de « Methodik », Takana Zion, Mamdi de « Silatigui », Phaduba du « Collectif MAS » et Makovi du « Crew Raisonable Djelly » en Guinée. Mais aussi avec l’artiste franco-sénégalais Disiz la Peste, le Sierra-Léonais Medal King…

Par Justin Coulibaly -27 décembre 2021

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap