Sortie du Premier ministre, Bah Oury : Le président de la GeCi se dit « sidéré »

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La dernière conférence de presse du Premier ministre, Bah Oury continue de susciter des réactions dans le landerneau politique guinéen. C’est le cas chez Fodé Mohamed, président du parti GeCi (Génération Citoyenne) dont Guineenews à recueilli l’appréciation.

A l’entame, l’ancien député déclare que « les propos tenus par le PM lors de sa conférence de presse m’ont sidéré, bien que je salue un exercice qui devrait être obligatoire/périodique, pour éclairer la lanterne des citoyens au fil de l’eau. »

Cela dit, « je voudrais le ramener à son rôle principall qui est de coordonner l’action gouvernementale, même si nous ne voyons rien venir, à l’entame de la seconde moitié de la période de grâce. »

En tout cas, pour M. Soumah, « le constat est que rien ne bouge substantiellement ». Au contraire, il egraine les griefs. « Les problèmes deviennent récurrents avec une régression palpable à tous les niveaux. Des détenus sans jugement croupissent dans nos geôles. Le dégel des comptes bancaires est devenu un vain mot. La situation sécuritaire s’aggrave. La connexion internet continue à faire des siennes. Le désarroi des populations par rapport à l’opérateur Orange. La paupérisation élargie aux classes moyennes. Les enquêtes sur les pertes en vies humaines ne sont plus d’actualité. Le coût de la vie est inqualifiable, avec des prix à la consommation prohibitifs et vertigineux. Les populations sinistrées de Coronthie viennent de vivre les 1ères pluies sous les gaz lacrymogènes. Les emplois disparaissent par milliers avec les délestages, le manque de courant par endroits et la pression exercée sur les médias. La transition qui devrait s’achever en 2024 est reportée aux calendes grecques, avec des conséquences néfastes prévisibles. La situation environnementale insoutenable dans la capitale,… »

Concernant les accusations sur le financement des manifestations, Fodé Mohamed Soumah trouve que « ses propos sont scandaleux et il devrait même être entendu, pour avoir été organisateur des nombreuses manifestations pacifiques qui sont un Droit sacré et inaliénable. »

D’ailleurs, « il est temps qu’il nous édifie sur la feuille de route du gouvernement et qu’il mette en pratique ce qu’il a retenu de sa rencontre avec les anciens PM, en dehors de la photo de famille », estime le président de la GeCi.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap