Siguiri : la suspension de l’exploitation artisanale de l’or largement suivie à Didi, Kintinia, Doko…

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Suite au communiqué du gouvernement guinéen portant suspension de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant sur toute l’étendue du territoire national, la décision est largement suivie dans des zones minières de Siguiri.

Dans la sous-préfecture de Kintinia, des milliers d’orpailleurs sont à la maison, d’autres se préparent pour rejoindre leurs localités d’origine. À vu d’œil, les sites qui abritaitent des milliers de personnes sont présentement vides.

 À Kouroulamini Didi, une sous-préfecture située à 75 km de Siguiri, le président de la délégation spéciale et ses conseillers ont pris le devant en passant par une sensibilisation pour permettre aux orpailleurs de libérer les mines d’or artisanales sans incident. Pour l’instant, les orpailleurs ont abandonné les sites.

 Dans la sous-préfecture de Doko, située à 55 km de Siguiri, malgré l’interdiction de l’exploitation artisanale de l’or par le gouvernement, des citoyens voulaient fréquenter les mines, mais, ils sont empêchés par les agents.

 Dans le cadre de l’obéissance de la décision du gouvernement, le commandant de la compagnie de la gendarmerie territoriale de Siguiri, lieutenant colonel,  Diawadou Barry, était sur le terrain pour sensibiliser les citoyens. Plusieurs orpailleurs ont apprécié sa méthode professionnelle.

Dans la même logique, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Siguiri, Ibrahima 1 Camara passe régulièrement par les médias pour sensibiliser les orpailleurs autour de l’arrêt de l’exploitation artisanale de l’or jusqu’à nouvel ordre.

Nouhan Konaté, correspondant à Siguiri

621 76 47 14

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap