Siguiri : la prière de Tabaski célébrée sur fond de fronde de certains imams 

3 days ago 13

La plus grande fête musulmane, la Tabaski ou l’Aïd El Adha, a été célébrée ce mardi 20 juillet partout sur le territoire national. Si globalement cette fête s’est déroulée dans une atmosphère bon enfant, à Siguiri et par endroits en revanche, elle a été émaillée d’incidents.

En cause, le refus de certains imams de se soumettre aux directives du secrétariat préfectoral des affaires religieuses. Une rébellion qui a eu pour conséquence le retard dans le démarrage de la prière.

Ces mollahs frondeurs s’insurgeaient contre le fait que les imams devant diriger la prière de l’Aïd El Kebir ou la fête du sacrifice sur les sites retenus, aient été choisis par le secrétariat préfectoral des affaires religieuses.

Dans le secteur de Bouré, les fidèles ont assisté à une scène déshonorante de dispute entre l’imam choisi et la commission administrative de la ligue préfectorale. Les fidèles ont dû attendre quinze minutes de plus avant que les parties en conflit ne parviennent à un consensus obtenu in extrémis grâce à la négociation des fidèles.

Selon, un membre de la ligue islamique préfectorale ayant requis l’anonymat, ces actes de défiance constituent un sabotage orchestré par certains imams sur certains lieux de prière.

« Ce sont des commissions administratives de certaines mosquées qui veulent saboter l’actuel secrétaire général de la ligue islamique. Nous sommes au courant, et les mosquées qui ont tenté de le faire, sont déjà dans notre collimateur », a-t-il menacé.

Faut-il rappeler que cette situation est une des conséquences de la récente tension autour de l’imamat de la grande mosquée de Siguiri. Cela fait que certaines mosquées restent toujours opposées à Haroun Doumbouya, l’actuel secrétaire général de la ligue islamique préfectorale, nous confie à Guinéenews un autre interlocuteur.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap