Série d’incendies à Conakry : L’Université de Sonfonia, énième victime !

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La série noire d’incendies continue de faire des dégâts à Conakry et dans le Grand-Conakry. 72 heures après le brasier qui a consumé une partie du Camp militaire Almamy Samory Touré, à Kaloum et un immeuble à Kagbélen, un laboratoire de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia Conakry (UGLCS-C) et un centre de loisirs du Km5 (Dubréka) sont partis en fumée dans la soirée du 13 mai.

Un court-circuit serait à l’origine du sinistre qui a touché le magasin du Laboratoire de Recherche, démocratie, développement durable (LARSODED) de l’université. Pas de perte en vie humaine, mais on déplore des dégâts matériels. Le chargé de Com de l’université rapporte que l’incendie s’est déclaré suite à un problème de branchement entre la ligne autonome d’électricité du laboratoire et celle fournie par EDG (Electricité de Guinée). Le laboratoire étant alimenté à la fois par des panneaux solaires et par le réseau électrique traditionnel, un dysfonctionnement dans ces installations aurait été à l’origine du feu, dans la salle où sont entreposées les batteries des panneaux solaires. « Quand le courant d’EDG vient, on change de ligne… Il semblerait que ce sont ces installations qui n’ont pas bien fonctionné. Le feu est parti de la salle où il y a les batteries des panneaux. Une partie de la salle des ordinateurs a été complètement endommagée. Le feu a été vite maîtrisé », a précisé Sayon Camara, chargé de Com. de l’Université.

Malgré la gravité de la situation, les autorités ont rapidement maîtrisé le brasier. Ce qui aurait aidé à préserver une partie de l’équipement et des locaux.

Le sinistre s’ajoute à une série d’incendies qui frappent le pays, semant l’inquiétude au sein de la population. A l’université de Sonfonia tout comme les autres incendies, la piste terroriste est écartée, mais leur origine demeure encore un mystère.

Dubréka enregistre un autre incendie

Au Km5, à Dubréka, un feu a aussi ravagé un centre de loisirs, le 13 mai vers 19 heures, causant d’importants dégâts matériels. Là encore, un court-circuit électrique est suspecté d’être à l’origine des flammes.

Face à la série d’incendies en Guinée, la population exprime son inquiétude quant à l’efficacité des mesures de sécurité et à la réactivité des autorités. En conférence de presse le 10 mai, le Premier ministre, Amadou Oury Bahn a déclaré que des actions concrètes seront prises pour garantir la sécurité des biens et des personnes à travers le pays. Ces actions ne devraient pas se faire attendre face à une situation plus que jamais préoccupante.

Abdoulaye Bah

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap