Sénégal : carton plein au Grand Magal sur fond de covid-19

3 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Des Sénégalais se sont dirigés en masse dimanche vers la Grande Mosquée de la ville de Touba à l’occasion du pèlerinage annuel du Grand Magal qui commémore l'anniversaire de l'envoi en exil, par les autorités coloniales françaises, du fondateur des mourides, Cheikh Ahmadou Bamba.

Une commémoration sur fond de relâchement des gestes barrières contre le coronavirus. Difficile pour les mourides en effet de faire fi de cet événement, parmi les importants du calendrier au Sénégal, musulman à 90 % en dépit de la crise sanitaire.

Cette année, "nous avons constaté un relâchement des gestes barrières de la part des pèlerins", déplore Pape Ndiaye, membre du comité d'organisation.

"Nombreux sont ceux qui viennent jusqu'ici sans avoir un masque avec eux. Les gens se disent que la pandémie est derrière nous, avec cette baisse des contaminations. Nous prions pour que ça soit le cas mais nous devons continuer à garder nos masques", ajoute-t-il, précisant que son port est exigé dans la mosquée et que du gel antiseptique est distribué à l'entrée.

Les confréries soufies avaient initialement annulé des rassemblements en mars 2020, quand la pandémie de Covid-19 avait touché le pays. Mais les mourides avaient maintenu le Magal en octobre suivant, tout en obligeant les fidèles à porter le masque et à respecter les distanciations physiques.

L'année dernière, c'était beaucoup plus difficile du point de vue sanitaire parce que le virus était moins connu et il y avait une certaine peur qui s'était installée au sein de la population. Cette année, c'est plus facile car beaucoup de personnes ont été vaccinées.", a déclaré Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, président de la commission culture et communication du Grand Magal.

Le Sénégal a enregistré plus de 73 000 contaminations par le Covid-19, dont 1855 décès.

Outre son caractère religieux, des hommes politiques s'invitent aussi au grand Magal. Cheikh Amadou Bamba a fondé la ville sainte de Touba en 1888.

Désormais forte de 1,5 millions d'habitants, elle est devenue la deuxième ville la plus peuplée du Sénégal après Dakar, la capitale.

 

La Rédaction – 27 Septembre 2021

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap