Secousse dans un quartier de Conakry: témoignages des habitants, encore sous le choc !

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les citoyens du quartier Bantounka 1, situé à Cosa dans la commune de Ratoma, déclarent avoir ressenti une légère secousse dans la nuit de dimanche à ce lundi 13 mai. Pour savoir davantage ce qui s’est passé, Guinéenews s’est rendu sur les lieux. Selon les témoignages, il s’agirait bien d’une secousse de quelques secondes qui s’est produite aux alentours de 21 heures. Aucun dégât matériel n’a été signalé, bien que plusieurs objets se soient retrouvés par terre.

« Au début, nous pensions que c’était un court-circuit. Mais, par la suite,  nous avons réalisé que c’était un tremblement de terre. Cela s’est produit vers 21 heures alors que nous étions chez nous. Il y a eu une secousse de 4 à 5 secondes. Nous pensons que cela est dû aux constructions de plusieurs forages dans les environs.

Nous demandons aux autorités de venir également constater les faits afin de déterminer s’il y a d’autres causses que celles déjà évoquée. Un voisin affirme que cela s’est déjà produit une fois. Si la secousse avait été plus forte, cela aurait été une catastrophe », explique Mamadou Saliou Diallo, un habitant du secteur touché.

De son côté, Finda Aicha Léno, une autre habitante, parle plutôt d’un phénomène surnaturel qui accuse la colère des « djinns ».

«J’ai entendu des bruits et les gens couraient dehors pour attraper leurs enfants. Les gens en ont conclu que c’était un tremblement de terre, mais cela devient inquiétant. Le mois dernier également, des dégâts ont eu lieu pendant trois jours et il y avait des cailloux partout. Cela même a endommagé notre toiture. Nous n’avons même pas fini de remplacer ces tôles, voilà qu’un autre problème survient. Le mois dernier, cela a commencé à 17 heures et s’est prolongé jusqu’à 4 heures du matin. Nos hommes sortaient vérifier si quelqu’un jetait des cailloux, mais ce n’était pas le cas. Depuis, nous n’avons rien fait et je doute que les autorités aient été informées de la première fois. Cela est certainement dû à la colère des djinns. Nous avons même effectué des sacrifices et envoyé des colas à la mosquée », a-t-elle indiqué.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap