Santé publique: les acteurs guinéens à l’école de l’approche 7-1-7

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Dans le but de prévenir les épidémies et les pandémies en République de Guinée, le gouvernement Américain, par le biais du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et de l’Institut national de la santé (NIH), en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, a organisé, ce mercredi 03 juillet 2024  un atelier de présentation de « l’Approche 7-1-7 ».

Cette initiative vise à améliorer la rapidité des systèmes de détection et de réponses aux menaces de santé publique.

Les participants à cet atelier venus des différents secteurs concernés ont sept (7) jours pour détecter une menace potentielle pour la santé publique, 1 jour pour notifier une autorité de santé publique responsable, et 7 jours pour compléter les mesures de réponse précoce, conformément au Règlement Sanitaire International, afin de mettre l’accent sur l’évaluation de la performance des systèmes de santé dans la détection et la réponse aux épidémies.

Selon le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé en Guinée, « cet atelier nous offre l’occasion unique de discuter et de planifier la compréhension par la partie nationale mais également tous les autres acteurs de cette approche qui nous aidera certainement à renforcer nos capacités de réponses (…). Ensemble nous pouvons faire en sorte que la Guinée soit mieux préparée à faire fasse aux menaces sanitaires et à protéger l’ensemble de la population », a déclaré Saïdou Dia.

Au nom de son pays, l’Ambassadeur des États-Unis en Guinée, Troy Fitrell a réitéré l’engagement de toujours accompagner la Guinée dans son programme de santé.

« L’approche 7-1-7 est une étape importante pour améliorer les détections rapides, de réponses efficaces pour une menace sanitaire. Les États-Unis soutiennent fièrement cette initiative. Chaque année, nous investissons près de 10 millions de dollars dans la sécurité sanitaire de la Guinée. Ce soutien financier et technique est un autre engagement à renforcer le système de santé et de garantir un avenir plus sûr et plus sain. Les États-Unis restent déterminés à soutenir le système de santé de la Guinée tant tôt sur le plan technique et financier », a fait savoir le diplomate.

Dans son allocution de circonstance, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, de déclarer : « la République de Guinée à l’instar de nombreux pays connaît ces dernières années les plans B des malades à potentiel épidémique. Nous avons tous à l’esprit encore ce qui s’est passé dans l’histoire de notre pays par rapport à Ébola. On a eu un soutien à l’international. Je pense que les résultats sont encore là et d’autres pays profitent toujours de l’expérience guinéenne. Les maladies dont on parle à potentiel épidémique présentent un impact négatif pour notre population en terme de décès, de perte de pouvoir d’achat, d’économie et de la fragilisation du système de santé », a déclaré Oumar Diouhé Bah.

Poursuivant,  dira-t-il : il: «  Nous avons des acquis, mais les défis restent encore malgré ces nombreuses actions. Des mesures idoines doivent être prises afin de faire face à ces défis. L’approche 7-1-7  vient compléter des mesures, de capacité de résistance en terme de promptitude, y compris l’outil d’autoévaluation pour l’établissement du rapport annuel par les Etats partis, ainsi que l’outil d’évaluation externe conjoint en fournissant un cadre simple pour évaluer le fonctionnement du système de gestion des épidémies et des réponses précoces dans les conditions normales » 

Elisa Camara 

+224654957322

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap