Santé : des accords de financement pour la construction de quatre Centres Hospitaliers Régionaux approuvés par le CNT

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le Conseil national de la Transition (CNT) a approuvé, 7 février 2024, des accords de financement importants pour la construction de quatre hôpitaux régionaux évolutifs, modulaires, industrialisés et durables. Ces accords de financement portent sur la construction des hôpitaux de Kindia et de Labé, pour un montant total de 102 430 306 euros, incluant les contrats d’assurance. Ce financement est réparti entre Crédit Bpifrance (60 526 446,12 euros), prêt du Trésor français (37 841 530,10 euros), Assistance des Hôpitaux Publics de Paris (3 771 457,00 euros) et la contrepartie guinéenne (15 364 590,9 euros).

Conditions de financement

Les conditions de financement comprennent des taux d’intérêt compétitifs, des commissions d’engagement et d’arrangement, ainsi que des périodes moratoires pour faciliter la phase de construction. Pour la BPI France, le taux d’intérêt initial est fixé à l’Euribor de 6 mois + 1,6%, réduit à l’Euribor de 6 mois + 1,5% par an dans l’avenant. Une commission d’engagement de 0,50% est appliquée, ainsi qu’une commission d’arrangement de 1%. De plus, une prime d’assurance est prévue, correspondant à 16,25% du montant du crédit. Pour le Trésor Français, le taux d’intérêt est basé sur le TICR (Taux d’Intérêt Commercial de Référence) à 2,84% par an, avec une commission d’engagement de 0,50%. Une prime d’assurance est également incluse, équivalant à 19,5% du montant du crédit. 

Capacités des hôpitaux  

Les deux Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) à Kindia et à Labé seront équipés pour répondre aux besoins de santé de la région, avec une capacité fonctionnelle de 200 lits chacun. Ces installations comprendront des spécialités médicales, chirurgicales, pédiatriques et gynéco-obstétricales, ainsi que des équipements biomédicaux de pointe.

Selon la rapporteuse de la commission du CNT, la construction de ces hôpitaux vise à répondre à divers enjeux sanitaires, notamment les urgences, la santé maternelle et infantile, les maladies infectieuses, les besoins en chirurgie et les pathologies émergentes. Ces hôpitaux joueront un rôle crucial dans la réduction de la mortalité infantile et néonatale, ainsi que dans le traitement des grandes pandémies telles que le paludisme, la tuberculose et le VIH.

En plus de fournir des services de santé essentiels, la construction de ces hôpitaux aura des retombées socioéconomiques significatives sur les régions concernées, créant des emplois et stimulant le développement local.

Articles similaires

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap