Salon de la lecture : les organisateurs annoncent les couleurs de la quatrième édition

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La quatrième édition du Salon de la lecture se tiendra du 19 au 24 février courant, à Conakry. En prélude à cette manifestation, les organisateurs de l’événement ont animé une conférence de presse dans l’après-midi de ce mercredi 7 février  2024, pour annoncer les couleurs de l’acte 4 du SALEC.

Elle est placée sous le thème : “Changement climatique et protection de l’environnement : opportunité ou menace pour la paix en Afrique  ?”

L’honneur est revenu au président de l’Association des écrivains de Guinée d’ouvrir le bal des allocutions. Dans son laïus, Facely Deux Mara a salué l’idée qui a prévalu à l’initiation de du Salec qui, de son avis, s’inscrit dans la promotion continue de la lecture en Guinée.

À cet égard, il a adressé ses vifs remerciements à son initiatrice Kadiatou Kaba et à sa dynamique équipe pour leur folie admirable, selon ses termes.

Désigné Super mentor du Salon, l’ancien Premier ministre Kabiné Komara a, pour sa part, rappelé tous les risques et menaces qui guettent la Guinée si elle ne prend garde de la gestion efficiente de l’eau. D’où son appel à prévenir la désertification mais aussi l’assèchement des cours d’eau qui arrosent la Guinée et certains pays de la sous-région.

Prenant la parole, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a salué la pertinence du thème qu’il a qualifié de crucial.

En outré, Abdoulaye Yéro Baldé a salué le courage de Kadiatou Kaba et de son équipe pour la constance dans le sérieux quant à la promotion de la lecture en tant que lumière qui illumine le noir.

Tout en déplorant le malheureux constat qui se dégage aux abords des cours d’eau marqués par une absence notoire des arbres, ce Mentor désigné du Salec a indiqué que cette situation favorisé l’évaporation. C’est pourquoi il a interpellé les uns et les autres sur la responsabilité individuelle et collective.

Dans le même sillage, le Directeur général du Centre de lecture publique et d’animation culturelle (Celpac), Daouda Tamsir Niane a invité à une gestion rationnelle de l’or bleu. Car, pour lui, la guerre de l’eau est la nouvelle guerre qui secoue plusieurs pays aujourd’hui.

Promouvoir la culture de l’excellence et du mérite dans le milieu scolaire et universitaire à travers la lecture. Tel est le leitmotiv du Salon de la lecture. Selon sa Commissaire générale, Kadiatou Kaba, la lecture fait partie des moyens de construction de l’homme et de sa personnalité.

Quoique non experte du secteur de l’environnement, Kadiatou Kaba dit n’avoir pas besoin de l’être pour s’apercevoir des conséquences du changement climatique. D’où le choix du thème de l’acte 4 du Salon qui sera marqué par des formations, des panels, ainsi que des conférences.

Il mettra aussi en compétition 20 écoles primaires, 26 collèges qui feront la lecture publique et 35 lycées qui feront un concours littéraire pour plus de quatre-vingt écoles, dont des universités.

Articles similaires

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap