Saisie de 1045 kg de cannabis par les Services spéciaux, à Forécariah

4 days ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Selon des informations communiquées aux médias ce mardi 11 juin 2024, le Secrétariat Général à la Présidence Chargé des Services spéciaux et de la lutte contre le  crime organisé, une quantité de chanvre indien a été saisie le 05 juin dernier, dans la préfecture de Forécariah et dans la sous-préfecture de Mousayah. Cette descente a permis aux agents des services spéciaux de mettre main sur 1045 kilogrammes (1 tonne 45 kg) et la voiture qui transportait cette quantité importante de drogue.

Selon le premier responsable de cette unité, cela a été possible grâce à l’implication de ses services et d’autres services similaires qui effectuent les mêmes missions que les Services Spéciaux du grand banditisme et de la lutte contre le crime organisé.

Dans sa communication devant la presse dans l’après-midi de ce mardi, au siège des Services spéciaux du Grand banditisme et du Crime organisé, le directeur général à la présidence Commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné a indiqué qu’il est important de savoir que « Le cannabis est la principale composante dans la fabrication de la drogue Kush, qui a endeuillé plusieurs familles dans notre pays et qui continue à endeuiller certaines de façon très lente, très moyenne pour ne pas dire très minimaliste.

À en croire Abdoul Malick Koné, les conséquences de ces stupéfiants sont désastreuses et sur le plan économique cela entraîne des conséquences. « La drogue cannabis et la drogue Kush synthétique sont désastreuses, ça cause beaucoup de ravages sur la population et la société en général. Du point de vue économique, ça implique les bras valides parce que quand quelqu’un est malade par l’effet du cannabis ou la Kush, soit il perd sa vie ou il est inapte à travailler, donc ça a aussi des conséquences sur le volet économique (…) », regrette le patron des Services Spéciaux.

Par ailleurs, Abdoul Malick Koné rassure la population guinéenne en ces termes:  « Pour nous, sauver des vies c’est la plus importante des missions et comme vous le remarquez nous jouons un rôle important, essentiel mais tout cela a été rendu possible grâce à la volonté politique de Son Excellence Monsieur le président de la République, chef de l’Etat Chef Suprême des Armées, qui nous a donné tous les moyens institutionnels, économiques, financiers et des moyens aussi de travail notamment à travers des armes et tout ce que vous savez pour mener à bien notre mission. Et le cabinet dont je relève à.travers le Secrétariat Général à la Présidence notamment avec son Chef Général Amara Camara qui fait tout son possible pour nous aider à éradiquer  et à travailler d’arrache-pied avec tous les efforts nécessaires pour pouvoir endiguer ce fléau »

Poursuivant, il dira: « Notre service contribue activement à la sécurité et au bien-être de la population en protégeant ses intérêts les plus vitaux. Mais cette lutte s’opère également dans le domaine de la prévention suite à des actions de sensibilisation sur le terrain. Il n’est pas rare de remarquer que beaucoup de familles  sont endeuillées, vous voyez dans la rue des consommateurs de Kush. Vous écoutez la radio, vous regardez la télévision ou vous suivez sur les réseaux sociaux les ravages de la Kush. Donc c’est raison pour laquelle nous avons tenu à vous convier pour faire passer ce message parce que la presse joue un grand rôle dans les activités de l’Etat ».

Pour finir, le Commissaire divisionnaire a profité de l’occasion pour demander l’implication de toutes les bonnes volontés pour mettre fin à la culture, à la commercialisation et à la consommation de la drogue en général en République de Guinée. « Mon mot de la fin c’est toujours de sensibiliser la population que pour leur dire que la drogue ce n’est pas la solution. On ne peut pas prendre la drogue pour augmenter ses capacités physiques ou intellectuelles. Si vous le faites,  c’est pour un petit temps il y aura une érosion à votre niveau, ça détruit l’homme. La drogue, ce n’est pas une bonne chose. Je conseille d’abandonner la drogue et de s’orienter dans d’autres activités et d’oublier ça et de nous communiquer toutes informations utiles pour nous aider à démasquer ces trafiquants et à saisir ces quantités de drogues qui sont trop nocives à la population » a-t-il sollicité.

Aux dernières nouvelles, le jeune homme conducteur de la voiture 4×4 dans laquelle est saisie cette quantité de drogue sera transféré devant le tribunal pour la suite de la procédure.

Mamadou Yaya Barry 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap