Russie-Guinée : le vice-président de l’ANAD décrypte la visite de Lavrov et ses conséquences

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La visite du ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie en Guinée n’est pas passée inaperçue pour Dr Édouard Zoutomou Kpogomou, président de l’UDRP. Selon lui, cette visite a deux significations majeures : le repositionnement de la Russie en tant que puissance mondiale, et la mise en place de manœuvres pour aider le CNRD à s’éterniser au pouvoir.

Interrogé par Guineenews sur ce qu’il pense de la visite du diplomate russe en Guinée, le vice-président de l’ANAD a fait savoir que c’est une visite stratégique. « À l’heure actuelle, toutes les grandes puissances sont en train de se positionner, surtout avec l’apparition des usines militaires en Afrique et la position très fragile de la France, surtout que nous sommes dans un pays francophone. Donc, par rapport à la situation fragile de la France au Burkina, au Mali et au Niger, voyant ce qui est en train de se passer, je crois que les grandes puissances, surtout la Russie, sont en train de se repositionner. Elles se positionnent pour ne pas être lésées. L’arrivée de Lavrov répond à des besoins stratégiques. Tout le monde veut séduire la Guinée à l’heure actuelle. Mais ce qu’on ne doit pas oublier, c’est que nous sommes un État souverain », a-t-il rappelé.

Dr Édouard Zoutomou Kpogomou a exhorté les autorités militaires guinéennes à éviter de signer des contrats de longue durée sous une transition. « Le CNRD, avant de signer quoi que ce soit, doit se rappeler que nous sommes dans une transition. Ce n’est pas sous une transition qu’on va signer ou octroyer des projets de longue durée à des États. Parce que tous ces contrats pourraient être remis en cause avec un gouvernement qui n’est pas légitime. Si demain il y a un revers, tous ces contrats pourraient être remis en cause. C’est ce que les gens doivent savoir », a-t-il dit.

Par ailleurs, notre interlocuteur estime que cette visite s’inscrit aussi dans le cadre de l’aide au Général Mamadi Doumbouya pour rester au pouvoir. « Toutes ces visites diplomatiques s’inscrivent dans la stratégie de Mamadi Doumbouya. Parce que montrer qu’on a des attaches avec des grandes puissances, c’est aussi une façon de montrer que l’homme a de l’envergure. Alors que tout cela fait partie de la stratégie pour s’éterniser au pouvoir. En même temps qu’il est en train de le faire, il met les bases pour confisquer le pouvoir. On le sait. Mais c’est une erreur. Il doit savoir que cette transition ne se gérera pas de façon unilatérale. On sait déjà que lui, il sera candidat. Je l’ai dit à plusieurs reprises. Parce qu’il y a des signes qui ne trompent pas. On sait déjà qu’il est en train de placer tous les pions en place. (…). Nous sommes opposés à cela. Nous ne sommes pas opposés à la personne de Doumbouya mais à son système », nous a-t-il déclaré.


Read Entire Article
Articles - News - SiteMap