Retour à l’ordre constitutionnel : « nul ne viendra d’ailleurs pour mener notre combat » (Fodé Baldé de l’UFR)

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

À l’occasion de l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines (UFR) le week-end dernier, à Matam Lido, siège du parti, les proches collaborateurs de l’ancien Premier ministre, Sidya Touré ont exigé à ce que « les putschistes au pouvoir depuis le 05 septembre 2021 » publient la liste des membres du CNRD, avant de solliciter les Guinéens de se lever comme un seul homme et dire que le 31 décembre 2024, c’est la fin de la transition guinéenne.

À en croire Fodé Baldé, « autant on demande aux partis politiques de donner de l’information, autant aussi le peuple demande au CNDD de publier la liste des membres du CNRD. On ne peut pas nous inviter à faire quelque chose et ne pas faire de même. Autant le peuple aussi demande comme l’a dit l’article 21 de la charte universelle des Droits de l’Homme de 1948 soit respecté (…) Il s’agit aujourd’hui pour nous de libérer la presse pour qu’elle puisse dire ce qu’elle à dire. Pourquoi a-t-on peur que la presse se prononce ? C’est parce qu’on cache des choses, c’est parce qu’on a des intentions », dit ce responsable de l’UFR.

Poursuivant, il (Fodé Baldé) dira : « Nul ne viendra d’ailleurs pour mener notre combat pour le retour à l’ordre constitutionnel, il s’agit d’un combat des Guinéens. Lorsque nous déciderons ensemble vue ce que nous vivons aujourd’hui, qui accepterait qu’on vive dans cette galère dans laquelle nous sommes aujourd’hui? Nous n’avons pas d’eau, nous n’avons pas d’électricité, nous n’avons pas de route, on a aucune perspective, le marché est cher, les hôpitaux sont remplis ainsi de suite… »

Plus loin, il fera savoir que « si nous voulons que notre avenir ait un sens, si nous voulons être inscrits dans les annales de l’histoire, nous devons nous lever comme un seul homme et dire que le 31 décembre 2024, est la fin du CNRD. C’est la fin de la transition militaire pour que les Guinéens puissent renouer avec l’espoir. Parce que les Guinéens vivent dans le désespoir et cela on a des exemples partout. Combien de jeunes de Bonfi ont péri pour la traversée parce s’ils n’ont aucun espoir? Aucune perspective, l’horizon est sombre, on ne voit rien. Et c’est qui est encore plus grave, c’est quand ceux qui nous gouvernent sont tous connus », a laissé entendre Fodé Baldé.

BMamadou Yaya Barry

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap