Renvoi de l’audience d’un ex-ministre d’Alpha Condé à la CRIEF : les raisons

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE
Poursuivi pour des faits présumés de détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux, corruption et enrichissement illicite, le dernier ministre de l’Économie et des finances du régime déchu, Mamadi Camara, a de nouveau comparu ce lundi 13 mai devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières (CRIEF).
Cependant, les débats n’ont pas pu se poursuivre parce qu’aucun des avocats de la défense, ni de la partie civile, n’étaient présents dans la salle.
Aussitôt que le dossier a été évoqué, un avocat présent dans la salle a sollicité, au nom de ses confrères absents, le renvoi de cette affaire à un mois pour le motif que ces avocats (de la défense et de la partie civile) sont tous en phase de plaidoiries et réquisitions dans le procès des crimes sur les événements du 28 septembre 2009.
Le parquet spécial ne s’est pas opposé à la demande, mais a trouvé le délai d’un mois très long. Par conséquent, il a sollicité de la Cour le renvoi de l’affaire à une date raisonnable. Cependant, après l’argument des avocats selon laquelle nul ne sait quand les plaidoiries dans cette affaire criminelle prendront fins, le parquet s’en est remis à la sagesse de la cour.
Finalement, le juge Yacouba Conté a renvoyé le dossier au 17 juin prochain pour la présence des avocats et la suite des débats.
Read Entire Article
Articles - News - SiteMap