Réconciliation nationale : « Le CNRD devrait demander pardon à toutes victimes des violences » dixit le professeur Nicéphore

3 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Pour une réconciliation nationale, un professeur guinéen vivant au Canada demande aux nouvelles autorités de demander pardon aux victimes pour toutes les dérives des anciens régimes. Pour le professeur Nianga Nicéphore Malo, pour que la Guinée entame le progrès, il est nécessaire que le CNRD accepte d’assumer la responsabilité des bavures des anciens pouvoirs pour permettre au pays de décoller comme le Rwanda.

En Guinée, chaque régime a sa propre histoire et ses propres victimes. La célèbre prison de Camp Boiro avec le régime de Sékou TOURE, la répression des manifestants dans le sang en 2007 avec le régime du général Lansana conté, les massacres du 28 septembre sous le règne du capitaine Dadis Camara et les tueries des manifestants pendant le régime déchu d’Alpha CONDE.


 D’ou la proposition du professeur Nianga Nicéphore Malo. « Le CNRD devrait à mon humble avis demander pardon aux familles qui ont été victimes des violences, ensuite leur demander de venir à la table de réconciliation. Il n’y a rien de plus grand que le pardon.

Si tu fais mal à ton prochain et tu lui demandes pardon, en principe il devrait dire j’accepte. Une fois qu’il accepte ton pardon, c’est pourque vous puissiez vous réunir à la table de réconciliation et essayer de trouver un terrain commun pour le futur. Je crois que ça pourrait être l’une des méthodes qui n’est pas nécessairement l’unique » a-t-il affirmé.

 

Les nouvelles autorités ont promis de bâtir une démocratie forte. Le professeur Nicéphore estime que le pardon doit être le premier geste. « La première des choses, il faut d’abord demander pardon. Ces victimes-là, il faut leur demander pardon, parce que ce sont des tords qu’ils ont eu.

 

 Si on veut vraiment assoir d’une démocratie, c’est sur la base de cette compréhension que nous avons la force et les moyens, les ressources nécessaires pour aller de l’avant, vers maintenant une question que l’un ou l’autre pourrait poser dans le contexte là » a ajouté notre interlocuteur.

Professeur Nianga Nicéphore Malo compte proposer cela aux nouvelles autorités du pays dans les moments à venir.

 

Rédaction, guineetimes.com  

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap