Procès Foniké Menguè à Mafanco : Le délibéré prorogé au 28 janvier

1 week ago 14

Les opposants au 3e mandat du Prési Alpha Grimpeur continuent de défiler devant les cours et tribunaux du bled. Oumar Sylla dit Foniké Menguè, responsable antennes et mobilisation du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), avait rendez-vous ce jeudi 14 janvier avec dame Thémis au TPI de Mafanco pour connaître le sort que lui a réservé l’Alphagouvernance. L’opposant, inculpé pour participation délictueuse à un attroupement, devra encore patienter. La présidente du tribunal qui gère l’affaire a décidé de renvoyer l’affaire au 28 janvier prochain sans aucune explication. Foniké Menguè retourne donc en prison pour les deux prochaines semaines.

Pour les avocats de l’activiste, la décision de proroger le délibéré est une façon de maintenir injustement leur client en prison : « C’est à la fois une déception et une angoisse. Pour un dossier aussi simple, vide et banal, qui aurait même pu être pris en cotation directe, on complique la situation pour continuer à maintenir notre client en prison. Nous nous attendions à tout sauf à un prorogé du délibéré. La décision ne pouvait être que sa remise en liberté parce que les faits ne sont pas établis » déclare Me Salifou Béavogui.

Foniké Menguè a déjà passé près de quatre mois en prison. Me Salifou Béavogui se pose déjà des questions sur l’indépendance du tribunal de Mafanco : « Finalement le doute s’installe. Est-ce que les mains sont libres ? Est-ce que le tribunal sera libre dans cette affaire ? Il faut attendre qui ou quoi pour rendre son verdict ? Malheureusement notre client retourne banalement en prison. C’est révoltant, nous estimons que notre client est victime d’injustice. Il va prendre son mal en patience mais il n’y avait de raisons que ce dossier soit reporté si ce n’est le souci de le maintenir en prison. Notre souhait est que la justice ait vraiment les mains libres parce que tout peut se passer tant qu’il n’y a pas d’instrumentalisation ».

Il faut noter que le procureur avait requis un an d’emprisonnement contre le membre du FNDC. Oumar Sylla alias Foniké Menguè a été arrêté fin septembre 2020, alors qu’il se promenait sur une moto dans la commune de Matam lors d’une manifestation du FNDC. Hier mercredi, 13 janvier, deux autres opposants au troisième mandat, Souleymane Condé et de Youssouf Dioubaté, ont été condamnés en première instance à un an d’emprisonnement et une amende de 20 millions de francs glissants.

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap