Procès du 28 septembre 2009 : les réactions des avocats suite aux témoignages de Mohamed Condé alias Escoba

4 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le procès des massacres du 28 septembre 2009 se poursuit au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d'appel de Conakry. Suite aux différents témoignages du Capitaine Mohamed Condé alias Escoba,  commandant du salon de Moussa Dadis Camara à l'époque des faits, place est aux réactions des avocats. 


 De son côté, Me Tafsir Barry, l'un des avocats de la partie civile estime que, la comparution du commandant du salon de Moussa Dadis Camara a apporté quelques éléments qui prouvent que, Dadis aurait pu sortir du Camp le jour des massacres. " Il a dit que, le président Dadis lui a dit: “allons ils vont nous tuer tous." Cela prouve que le président Dadis voulait sortir et il est sorti parce qu' il y a des procès verbaux qui sont acquis aux débats qui prouvent que, il était bel et bien sorti du Camp ce jour du 28 septembre 2009", estime l'avocat de la partie civile. 


 Pour Me Pépé Antoine Lamah, les déclarations du commandant du Salon, Mohamed Condé contribuent d'avantage à solidifier l'innocence de son client,  le Capitaine Moussa Dadis Camara. "Le Capitaine Mohamed Condé était un témoin très attendu parce qu’il avait été indexé par la défense du commandant Aboubacar Toumba Diakité comme étant cette personne qui allait venir décrire de façon cavalière par laquelle le Capitaine Dadis a gouverné ce pays. Le Capitaine Condé a infirmé toutes les allégations proférées par le commandant Toumba. Toutes les affirmations du Capitaine Condé viennent d'une part infirmer les contre-vérités de Toumba Diakité et d'autres part prouver la bonne foie du Capitaine Dadis et contribuent à solidifier davantage son innocence et provoquer dans les brefs délais sa remise en liberté pourquoi pas son acquittement au bout du fil", indique-t-il. 


L'avocat du commandant Aboubacar Toumba Diakité ne partage pas la même idée que Me Pépé Antoine Lamah. Pour Me Lancinet Sylla, tenir des propos de nature à clamer l'innocence de Dadis, ne peuvent prospérer à rien."Dadis avait eu à lui ( Mohamed Condé) dire " allons ils vont nous tuer tous. " c'est ce qui confirme les propos de Toumba. Ça, c'est un prolongement des propos qu'il avait déjà tenu à son bureau disant: " Toumba,  le pouvoir est dans la rue. Nous allons les mater", c'est un prolongement de ses propos. Il est évident que Dadis ne saurait se tirer de cette affaire. Les faits lui collent à la peau. Mohamed Condé est très clair dans ses propos ", a réagi Me Lancinet Sylla.


Le 28 septembre 2009, les forces vives de la nation guinéenne avaient appelé à une manifestation au stade du 28 septembre pour protester contre une éventuelle candidature du président de la transition de 2009, le Capitaine Moussa Dadis Camara à l'élection présidentielle.


Une manifestation qui a coûté la vie de 157 personnes, des femmes violées, des disparus et des blessés selon le rapport de l’ONU. 


Le procès de ces événements douloureux se tient actuellement à Conakry depuis plus d'un an maintenant où les victimes attendent encore que justice leur soit rendue. 


Djiwo Bah pour guineeTimes.com

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap