Procès du 28 sept : 20 milliards au titre de dommages et intérêts et plus d’un milliard pour chaque victime réclamés par l’une des parties civiles

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Après 20 mois de débats, le procès des évènements du 28 septembre 2009, qui juge les anciens responsables du CNDD dont le président Moussa Dadis Camara est entré ce lundi 13 mai 2024 dans sa dernière phase en l’occurrence la phase des plaidoiries et des réquisitions.

Cette procédure permettra aux avocats de la défense de démontrer devant ce tribunal l’innocence de leurs clients et de plaider le tribunal pour leurs libérations. De l’autre côté, les avocats de la partie civile profiteront de l’occasion pour demander des réparations et des condamnations pour soulager les victimes.

Prenant la parole pendant des heures, Me Hamidou Barry, du collectif des avocats de la coalition  pour la Cour Pénale  Internationale, qui réclame depuis le début de cette procédure que les personnes poursuivies soient jugées pour des faits de crimes contre l’humanité a réitéré les mêmes propos par devant ce tribunal criminel. « Je vous demande humblement monsieur le président et honorables assesseurs lorsque vous allez vous retrouver pour délibérer de retenir les 11 accusés dans les liens de culpabilité des crimes contre l’humanité ».

Et sur l’action civile, concernant nos clients, dit-il « Nous prions très respectivement monsieur le président de recevoir les parties civiles et toutes les parties civiles en leurs constitutions de parties civiles. Si la constitution est reçue, nous vous prions de  déclarer ces constitutions bien et valablement fondées ».

Et lorsque le tribunal va déclarer ces constitutions, qui sont nombreuses recevables et bien fondées,  Me Hamidou Barry sollicite du tribunal de condamner solidairement, indéfiniment les accusés renvoyés devant sa juridiction au paiement des sommes suivantes et ces personnes sont catégorisées par groupe, dit-il.

Pour les cas de morts et des disparus, « Nous vous prions de condamner pour que chaque personne donne deux milliards de francs guinéens pour que chaque ayant droit ait deux milliards qui sont au nombre de dix personnes à savoir Fatimatou Diallo, Elhadj Nouhou Barry, Mamadou Baïlo Bah etc… »

Pour les cas de viol, des exactions sexuelles et tout ce qui est assimilé,  « Nous sollicitons très respectueusement que votre auguste tribunal accorde à  chaque personne un milliard cinq cent millions de francs guinéens (1.500.000.000fg). Il s’agit de Hamidou Diop, Maïmouna Sidibé, Mariam Bobo Bah et Fatoumata Barry »

Pour les cas de tortures, séquestrations, d’arrestations et de détention illégale, « là aussi nous sollicitons très respectueusement monsieur le président que votre tribunal accorde un milliard cinq cent million (1.500.000.000fg). Il s’agit de Thierno Mamadou Diallo et Mamadou Chérif Barry »

Pour les derniers, ce sont des blessés qui sont déjà amputés, des balles dans le corps etc… dit-il « là on demande un milliard chaque personne. Il s’agit de Mamadou Bobo Bah, Elhadj Nouhou Barry, Alpha Bocar Barry etc… Nous vous demandons également vingt milliards de francs guinéens (20.000.000.000) à titre de dommages et intérêts. Ensuite un million d’astreinte par jour de retard s’il y’a une condamnation.  Nous vous prions aussi l’application des intérêts légaux moratoires et également nous sollicitons l’exécution provisoire des décisions qui interviendront pour les intérêts civils ».

Mamadou Yaya Barry 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap