Procès des Massacres du 28 Septembre : Réclusion Criminelle à Perpétuité pour Dadis avec une Période de Sûreté de 30 Ans

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le procès des massacres du 28 septembre 2009 a atteint un tournant crucial ce mercredi 22 mai, avec les réquisitions finales du ministère public. Après les plaidoiries et les restrictions de la partie civile, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn, Algassimou Diallo, a présenté ses demandes contre les accusés.



Le ministère public a requis que le tribunal requalifie les faits reprochés aux accusés en crimes contre l'humanité. Algassimou Diallo a demandé au tribunal de constater le décès de Mamadouba Toto Camara, en se basant sur la déclaration de décès n°021657 du 27 septembre 2022, établie par l’hôpital de l’Amitié Sino-guinéenne. Ce décès met ainsi fin à l'action publique à son encontre.


Le procureur a demandé que les accusés Moussa Dadis Camara, Moussa Thiégro Camara, Blaise Goumou, Ibrahima Camara alias Kalonzo, Abdoulaye Chérif Diaby, Marcel Guilavogui, Aboubacar Diakité, Cécé Raphaël Haba et Claude Pivi soient retenus dans les liens de la culpabilité pour crimes contre l'humanité. Les charges incluent meurtre, assassinat, tortures, séquestration, viol et responsabilité de supérieur hiérarchique.


Le ministère public a particulièrement insisté sur la condamnation de Moussa Dadis Camara à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 30 ans.


Ce procès, qui a retenu l'attention nationale et internationale, est un moment clé dans la quête de justice pour les victimes des massacres du 28 septembre 2009.


Abdourahmane Falloulaye Diallo pour Guineetimes.com

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap