Procès des événements du 28 septembre: De quoi reproche-t-on au Capitaine Moussa Dadis CAMARA ?

4 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

   Depuis le 28 septembre 2022, les onze accusés et des victimes  comparaissent déjà à la barre. Selon le comité d’organisation du procès, en tout 95 audiences ont été tenues alors que 57 victimes dont 18 femmes ont été auditionnées à la barre. Quant aux témoins, six d’entre eux ont été entendus. 

  Nous rappelons que Capitaine Moussa Dadis Camara né le 29 décembre 1964 à N’zérékoré était le Chef de l’Etat au moment des faits. 

   Moussa Camara, a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire le 8 juillet 2015 pour des faits de complicité de meurtres, d’assassinats, viols, pillages, incendies volontaires, vols à main armée, coups et blessures volontaires, outrages à agents de la force publique, tortures, enlèvements et séquestrations, non-assistance à personne en danger, violences sexuelles, attentats à la pudeur, détention illégale de matériels de guerre de première catégorie et de responsabilité de commandement des chefs militaires et autres supérieurs hiérarchiques, le capitaine Moussa Dadis Camara croupit en prison depuis le 27 septembre 2022. 

   Dans sa déposition, le Capitaine Moussa Dadis Camara a nié toutes ses  implications à ce massacre du 28 septembre 2009 au cours duquel plus de 150 civils ont été tués, plus de 100 femmes violées, le procès des auteurs présumés de ces exactions reprendra le 3 octobre 2023. 

Focus de la République Politique de Guineetimes.com 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap