Procès 28 septembre : Cécé Raphaël, du bourreau au sauveur de Dadis !

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

 A la barre du tribunal criminel de Dixinn pour livrer sa version des faits sur  l’affaire 28 septembre, l’accusé Cécé Raphaël Haba dit être plutôt en prison à cause de la présumée tentative d’assassinat de Toumba contre l’ancien Président Moussa Dadis CAMARA. Selon lui, il a été présenté comme un complice de Toumba Diakité, celui dont il était le garde rapprochée durant le pouvoir Dadis. Et cela, dit-il, lui a coûté la haine de sa communauté envers sa famille, notamment sa personne, sa femme et ses six enfants. Pourtant, Cécé Raphaël dit être celui qui a secouru Moussa Dadis CAMARA quand celui-ci a reçu la balle de son aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba. «  Quand le président est tombé (après avoir reçu la balle de Toumba), toute sa garde a fui. Certains se sont jetés dans l’eau. Pendant ce temps, il y avait un certain Mansaré qui était là et qui ne faisait que pleurer en disant :  » Eh papa Dadis ! Eh papa Dadis ! Eh papa Dadis… ‘’.  Je lui ai dit au lieu de pleurer, soulevons-le. Nous l’avons alors pris, moi, l’adjoint de Beugré et Mansaré, et nous l’avons mis dans la voiture pour l’évacuer du camp Koundara », a dit l’accusé.

Selon Haba, c’est quand il sortait du camp avec Dadis dans la voiture, qu’ils ont vu Makambo se diriger vers un autre véhicule. « Ça, Toumba l’a expliqué ici. Dans mon imagination,  je croyais qu’il allait prendre le véhicule pour nous suivre. Mais comme Toumba l’a expliqué ici, il allait prendre une arme plus lourde », a-t-il dit, lui qui a déclaré que Toumba ne ment pas.

Cécé Raphaël Haba estime que son acte « héroïque » ne lui a pas été reconnu et qu’on a plutôt présenté Makambo comme celui qui s’est sacrifié pour Dadis. Pire, se plaint-il, on a voulu le tuer pour ce qu’il n’a pas fait.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap