Primature : l’UFR de Sidya Touré dresse un tableau sombre des 100 jours de Bah Oury

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFR) tire à boulets rouges sur le Premier ministre BAH Oury après ses 100 jours de gestion à la tête de la Primature de la République de Guinée. Le parti de Sidya Touré a dressé un bilan sombre de la gestion du chef du gouvernement de transition et se dit très « déçu » de lui. C’était à l’occasion de son Assemblée générale tenue ce samedi 8 juin 2024 à son siège à Matam.

Devant ses militants, Tidiane Conté, un des membres du bureau exécutif de l’UFR, a dénoncé la gestion de BAH Oury depuis sa nomination en tant que Premier ministre. De la fermeture des médias au cas des sinistrés de Coronthie, en passant par les revendications du Mouvement syndical, Tidiane Conté n’a pas mâché ses mots contre BAH Oury.

« Ce qu’on peut retenir, depuis que Monsieur BAH Oury a gravi les marches de la Primature, c’est qu’il a perdu l’estime qu’on avait pour lui, il a perdu sa popularité, il a perdu la confiance, il a perdu tout ce qu’on attendait de lui en tant qu’homme de droit et acteur majeur pour l’instauration de la démocratie dans notre pays. BAH Oury, avant la Primature, a défendu l’instauration de la démocratie dans notre pays. C’est vraiment regrettable. L’histoire retiendra que c’est sous son mandat et dans un régime de transition militaire que la presse a été muselée, que les fondements de la démocratie ont été ébranlés. Cela fait partie de son bilan. On ne s’attendait pas à cela. Mais ce qu’il faut également remarquer, c’est qu’il s’est incliné devant le colosse du palais Mohammed V. Quand on veut diriger un pays, il y a des valeurs qu’on doit défendre. Imaginez un seul instant aujourd’hui, la population ne peut plus être informée. En tant que Premier ministre, il aurait pu éviter ce genre de choses, mais il ne l’a pas fait », a dénoncé l’homme politique.

Parlant des sinistrés de Coronthie et du Mouvement syndical guinéen, Tidiane Conté a également critiqué les promesses non tenues du Premier ministre. « Vous avez vu le cas des sinistrés de Kaloum. Aujourd’hui, c’est un problème qui n’est toujours pas résolu. Il n’y a que des promesses non tenues. Des gens dorment dehors avec des chiens, des chats et des moustiques. Vous avez vu l’accord qu’il a signé avec les syndicalistes. Jusqu’à présent, il n’y a pas de solution. Les syndicalistes, les contractuels menacent toujours d’aller en grève », a-t-il déploré.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap